A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Technologie / Espace / Des chercheurs russes élaborent une imprimante 3D pour construire sur la Lune

Des chercheurs russes élaborent une imprimante 3D pour construire sur la Lune

Des chercheurs de Samara mettent au point une imprimante 3D pour construire des édifices sur la Lune, rapporte le service de presse de l’université d’État technique de Samara.

« D’ici fin 2018 notre objectif est d’élaborer et de préparer un prototype fonctionnel de complexe robotechnique pour l’impression 3D d’objets en pierre sur la Lune », indique le communiqué. Le premier objet artificiel produit à la surface de notre satellite pourrait être une pierre obtenue à partir du sol lunaire par cuisson grâce à un rayon de soleil concentré. Les enveloppes de pierre protégeront les modules transportés depuis la Terre et empêcheront la dispersion de la poussière lunaire à cause des jets des moteurs. © PHOTO. PIXABAY Le premier Russe sur la Lune Selon l’université, les objets artificiels en pierre pourront servir de système de navigation à la surface. Alexandre Bagrov de l’institut d’astronomie affilié à l’Académie des sciences de Russie est l’expert en charge de ce projet. Selon lui, la version la plus rationnelle de conquête du satellite terrestre consiste à construire des sites souterrains sur la Lune. « Le matériel informatique permettra d’automatiser complètement le processus et l’accomplissement des travaux sur le site à l’aide d’une imprimante 3D pourrait revenir bien moins cher que l’envoi dans l’espace de modules de construction déjà prêts et non protégés contre les radiations », souligne Alexandre Bagrov via le communiqué. D’ici fin 2018 l’objectif est d’élaborer et de préparer un prototype fonctionnel de complexe robotechnique pour l’impression 3D d’objets en pierre sur la Lune. Les chercheurs de Samara seront aidés par l’entreprise russe de construction de matériel spatial NPO Lavotchkine avec laquelle l’université a déjà conclu un accord. Plus tôt, il avait été annoncé que la principale organisation de recherche de l’agence fédérale spatiale Roscosmos, l’Institut central de recherches scientifiques de construction mécanique, travaillait à la conception d’une base lunaire capable d’accueillir jusqu’à 12 personnes. Selon un représentant de Roscosmos, la Russie compte lancer la construction d’une base sur la Lune d’ici 2035, après avoir réalisé un atterrissage habité sur la Lune en 2030.

A propos Intelligence Info

Check Also

La mère de toutes les “color revolutions”

Il n’est pas sûr que Trump ait bien mesuré la façon dont il assurait indirectement …

Laisser un commentaire