A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Europe / Shootée au Haschisch, la diplomatie marocaine affabule sur l’Algérie

Shootée au Haschisch, la diplomatie marocaine affabule sur l’Algérie

C’est vraiment à se poser la question si ce n’est vraiment pas le cas ! Parce que avec de telles affabulations sur l’Algérie, ses institutions sécuritaires et politiques ; il n y a que la haine et l’inconscience qui peuvent expliquer le comportement du Royaume marocain qui à juste titre est le premier producteur de Haschisch au monde et quasiment la totalité du cannabis vendu en Europe arrive du royaume.

Par le biais du Ministre des affaires étrangères Nasser Bourita qui s’est exprimé dans un entretien accordé au magazine Jeune Afrique, le Maroc a une nouvelle fois proféré de graves accusations contre l’Algérie qui sont bien évidement des affabulations d’un Shooté.

 Le chef de la diplomatie marocaine est revenu sur les présumées relations qu’entretiendrait l’Iran et son allié libanais le Hezbollah avec le Front Polisario du Sahara occidental, question qui a été à l’origine de tensions diplomatiques il y a quelques jours entre l’Algérie et le Maroc. Dans ses déclarations au magazine panafricain, Nasser Bourita a affirmé que « l’Algérie a donné davantage que sa bénédiction. Elle a apporté couverture, soutien et appui opérationnel » dans les présumées relations entre le Hezbollah et le Polisario.

Le chef de la diplomatie marocaine va encore plus loin en affirmant que « certaines réunions entre le Polisario et le Hezbollah se sont tenues dans une « planque » algéroise bien connue des services algériens, concédée en location à une certaine « D.B », Algérienne mariée à un cadre du Hezbollah, et convertie en agent de liaison du Hezbollah, notamment avec le Polisario ».

« N’oublions pas que le régime algérien, qui est confronté à une grave crise institutionnelle, politique, économique et sociale, n’a survécu jusque-là que grâce aux problèmes et tensions qu’il a lui-même générés ou qu’il a l’intention de créer, afin de détourner l’attention des Algériens de leurs véritables préoccupations » a également ajouté Nasser Bourita qui affirme qu’ « aujourd’hui, le discours de l’Algérie sur la question du Sahara marocain a un côté autiste et obtus : reniement de la réalité extérieure et compulsion obsessionnelle à dire que le conflit du Sahara ne concerne que le Maroc et le Polisario ».

Nasser Bourita a également accusé l’Algérie de prendre le « risque de déstabiliser gravement la région » en cherchant selon ses dires à « pousser le Polisario hors des camps de Tindouf, juste pour se dédouaner politiquement et ne plus être pointée comme le pays qui abrite des séparatistes ». « Permettre l’implication du Hezbollah s’inscrit dans cette même logique de donner l’impression que l’Algérie n’est pas l’unique soutien du Polisario. Heureusement, le Conseil de sécurité a mis un terme à cette stratégie » a poursuivi le ministre marocain.

« L’Algérie et le Polisario sont acculés devant la légalité internationale et la dernière résolution du Conseil de sécurité. Tels que nous les connaissons, ils vont certainement créer d’autres problèmes dans la région et au-delà » a-t-il également soutenu, en accusant l’Algérie d’être « un acteur de déstabilisation » dans la région, et ce en réponse à une question sur le rôle de ce pays dans la lutte contre le terrorisme. « Il est normal que les acteurs de la déstabilisation soient pris en charge dans les processus de stabilisation » a-t-il dit.

Toutefois, ce ministre oublie qu’il est normale que les sahraouis doivent rejoindre leurs maigres territoires qu’ils avaient libéré de l’occupation des forces royales marocaines.

Qu’il n’oublie surtout pas que les algériens ont de la mémoire parce qu’au lendemain de son indépendance ; l’Algérie avait subi l’invasion des marocains pour prendre des territoires en 1963 appelée la « Guerre des Sables ».

A propos Madjid LAIB

Check Also

$21 000 000 000 000 est la somme dépensée par le Pentagone en 17 ans

En français, l’anglo-américain « trillion » se traduit par “billion”, qui signifie 10 puissance 12, ou 12 zéros après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *