A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Afrique / Algérie / Ça se passe en Algérie : « un jardinier propulsé président du comité de participation du Port d’Oran »

Ça se passe en Algérie : « un jardinier propulsé président du comité de participation du Port d’Oran »

A la tête du port d’Oran, certaines personnes qui ont constitué une véritable mafia, règnent en maîtres sur la manne financière engendrée par les activités portuaires. Cela donne bien évidemment des appétits à ceux qui ne connaissent pas la véritable valeur de la mission dont ils ont la charge, et qui sans foi ni loi, mettent en place toute une organisation afin de détourner l’argent public à leurs seules fin et soutien.

Le destin de Djillali Meliani, Président du Conseil de Participation du port d’Oran est un véritable conte de fée.

Recruté en 2005 en qualité de jardinier, sous contrat déterminé, il est vite muté comme pointeur au sein de la Direction d’Exploitation à l’échelle 10.

Actuellement trentenaire, Djillali qui a pour diplôme un CAP d’électricien, passe alors à la Direction Maintenance et Travaux comme aide électricien, pour être en 2009 désigné chauffeur du Président du Conseil de Participation (CP).

Après quelques mois en Juillet 2009, et sans aucune proposition de son directeur, mais sur simple instruction à la Direction des Ressources Humaines de l’Entreprise du Port d’Oran, il est parachuté chef de cellule Principal et classé en catégorie 16… Du jamais vu !

A peine une année après, le 1 er Aout 2010, tout en gardant son poste de chauffeur, il passe au grade 18 en qualité de chef de service.

Djilllali, qui a toujours clamé haut et fort, son étroite relation avec le DGSN Abdelghani Hamel, prend alors en charge le terminal à conteneurs. (une source autorisée de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) dans une déclaration exclusive faite à Algérie Part dément les liens entre le DGSN Abdelghani Hamel et Djillali Meliani)

Son rôle est de chapeauter le service en charge de la préparation des conteneurs pour les visites douanières et la livraison, un service qui assure une rente d’argent conséquente, du fait des droits d’utilisation de tous les engins et Clark 42 Tonnes.

Toujours sans aucun document signé par le Directeur d’Exploitation du Port d’Oran, ce dernier passe au grade de chef département.

Nous avons contacté des personnes qui connaissent le fonctionnement des ports en Algérie et leur avons posé la question de savoir, qu’est ce qui pouvait justifier une aussi fulgurante ascension.

”Souvent, l’argent que détournent certains employés indélicats du port, en ne facturant pas des prestations mais en les encaissant en cash par exemple, accumulent beaucoup d’argent et les partagent avec ceux qui gèrent leurs promotions en leur assurant des revenus évalués à plusieurs dizaine de millions mensuellement.’’

Un chef de département du service conteneur peut mettre une stratégie simple pour gagner plus d’argent.

Il a toute latitude de ne pas faire payer la prestation des conteneurs frigorifiques, pourtant obligatoire, que l’opérateur-importateur doit à l’Etat algérien une fois le conteneur mis sous tension électrique, après son débarquement. Et là c’est 5000 DA/jour et par conteneur qu’il empoche.

”Chaque fois que la rente augmente le poste de l’arroseur évolue’’ nous assurent les mêmes sources…

La belle aventure de Djillali ne s’arrête pas là, il est promu le 1er Juin 2012, Chef de Département et Assimilé à la catégorie 20, sans rien demander…

18 mois après le dernier changement dans sa situation administrative, Djilali devient, dès le 1er Décembre 2014, conseiller auprès du Directeur de l’exploitation, sans même que ce dernier ne le sache…dans la foulée il est désigné membre syndical en 2015.

Alors qu’un tiers des membres du CP avaient été mis en retraite, sur instruction émanant de la tutelle, suite à l’affaire ETRHB, Il devient membre du CP en 2017

Bien que loi stipule que des élections doivent être organisées pour renouveler le CP, Djillali est propulsé président de ce CP diminué…

Quel étrange parcours pour un simple employé qui sans le niveau d’instruction requis se retrouve au sommet de la hiérarchie du port d’Oran. Mais qui veille sur Djillali Meliani ?

Algeriepart

A propos Madjid LAIB

Check Also

Le PDG nomme son beau-frère au Port de Mostaganem cadre dirigeant sans les qualifications requises !

(Algeriepart): Les ports d’Algérie, sous la tutelle du Ministère des Transports, n’ont jamais pu évoluer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *