GetSocial

En Libye, c’est le Chaos !

PriceMinister_SuperPromos_visuel247_468x60.gif Les combats violents opposant des milices rivales qui ont fait une centaine de morts et plus de 400 blessés amènent plusieurs Etats étrangers à évacuer leurs ressortissants et personnel diplomatique du pays, ont fait réagir le ministère libyen de la Santé qui a mis en garde contre une pénurie de personnel médical, notamment après l'annonce des Philippines de l'évacuation de leurs ressortissants, dont 3.000 médecins et infirmiers. Aktuelles Sonderangebot 120x600-deLa capitale Tripoli reste menacée par un incendie qui ravage un immense dépôt d'hydrocarbures, provoqué par des roquettes tirées lors d'affrontements entre milices rivales. Les opérations se poursuivent pour tenter de maîtriser cet incendie alors que les autorités craignent "une catastrophe humaine et environnementale". Les opérations d'extinction du feu avaient été interrompues par moments en raison des combats qui ont éclaté après une attaque menée par des groupes armés et d'ex-rebelles de la ville de Misrata (est de Tripoli) qui tentent de chasser de l'aéroport leurs anciens compagnons d'armes originaires de Zenten (ouest). La semaine dernière, le gouvernement libyen avait mis en garde contre "l'effondrement de l'Etat". En effet, les combats ont quasiment paralysé la capitale, où banques et administrations sont fermées. Des pénuries de carburant et d'électricité ainsi que des coupures d'eau empoisonnent la vie quotidienne des habitants Parallèlement au chaos qui règne à Tripoli, la ville de Benghazi connaît de nouveaux troubles: Après plusieurs jours d'affrontements dans cette ville de l'est du pays, berceau de la révolte contre le régime Maamar El-Gueddafi, une coalition de groupes armés plus le Conseil de Choura des révolutionnaires de Benghazi s'est emparé mardi soir du quartier général (QG) des forces spéciales. Une source militaire a confirmé la chute de la base dans cette deuxième ville de Libye, aux mains de ces groupes, dont Ansar Asharia. Le Croissant rouge libyen a annoncé avoir retiré 35 corps de soldats de la base, affirmant qu'il y avait plus de cadavres mais sans pouvoir donner un bilan global précis. Depuis samedi, les combats entre milices et forces armées dans plusieurs secteurs de Benghazi dont celui de la base ont fait quelque 90 morts, parmi lesquels les 35 victimes dont les corps ont été retiré mercredi, selon un bilan provisoire fourni par des sources médicales locales. Mais dans la soirée de mercredi, des dizaines de manifestants ont réussi à chasser pacifiquement les membres du +Conseil de Choura des révolutionnaires de Benghazi+ de l'hôpital Al-Jala de Bengahzi qu'ils contrôlaient, selon des médias. Face à l'anarchie qui règne dans le pays où les autorités peinent à contrôler les dizaines de milices formées d'ex-rebelles qui font la loi, le nouveau Parlement issu des élections du 25 juin dernier a décidé de se réunir d'urgence samedi à Tobrouk, avançant de 48 heures la séance inaugurale prévue le 4 août à Benghazi, selon le député Abou Bakr Biira. Mais le président du Congrès général national (CGN), le Parlement sortant, Nouri Abou Sahamein, a maintenu l'invitation de la nouvelle Chambre des représentants à une première réunion le 4 août, cette fois-ci à Tripoli au lieu de Benghazi en raison de la situation qui y prévaut. En réaction à cette confusion, M. Biira a indiqué que les élus tenaient à se réunir samedi, "sans prendre compte de l'invitation du président du CGN dont le mandat a expiré". La communauté internationale a appelé à plusieurs reprises le nouveau Parlement à se réunir rapidement, dans l'espoir de remettre de l'ordre dans les institutions de l'Etat et former un nouveau gouvernement. Pour l'Algérie par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a appelé l'ensemble de la communauté internationale à se mobiliser face à la détérioration de la situation en Libye, et à aider ce pays à "relever tous les défis qui l'assaillent". "L'Algérie mène des consultations avec les autres pays voisins de la Libye en vue de la conjugaison des efforts pour aider l'Etat et les forces patriotiques à faire prévaloir les intérêts supérieurs du peuple libyen frère dans ces circonstances décisives de son Histoire", a souligné mercredi M. Lamamra dans une déclaration à l'APS. gif banners Stigx Image Banner 500 x 500

Les USA sont ainsi dedans clairement ! Tout le reste n’est que gesticulation! C’est les USA qui bombardent par procuration GAZA

Electro_468x60

Les États-Unis ont confirmé mercredi 31 juillet avoir vendu des munitions à Israël, notamment depuis un stock situé sur place, quelques heures après avoir fermement condamné l'attaque d'une école de l'ONU à Gaza.

L'armée israélienne avait demandé un réapprovisionnement le 20 juillet afin de remédier à la baisse de ses stocks, a indiqué le Pentagone. Le ministère américain de la Défense a approuvé la vente trois jours plus tard. "Les États-Unis se sont engagés à garantir la sécurité d'Israël, et il est crucial pour les intérêts nationaux américains d'aider Israël à développer et à maintenir une capacité d'autodéfense forte et réactive", a déclaré John Kirby, un porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. "Cette vente d'armement est cohérente avec ces objectifs", a-t-il estimé. Une partie des munitions provient d'un stock entreposé par l'armée américaine sur le sol israélien à l'usage de Tsahal pour les cas d'urgence, d'une valeur d'environ un milliard de dollars (746 millions d'euros). gif banners Stigx Image Banner 500 x 500

Un projet d’investissement algéro-autrichien agricole sera concrétisé à Khenchela

Son excellence Madame Aloisia Wööorgetter, ambassadrice d'Autriche en Algérie, déclare en marge d'une rencontre sur l'évaluation de partenariat Khenchela-Tyrol; que "Nous sommes en train de négocier avec la partie algérienne un projet d'investissement dans le domaine de l'élevage et qu'on va établir dans la wilaya de Khenchela". Femme 300x250 L'Algérie et l'Autriche ont signé en janvier 2014 une convention de partenariat sur le développement de l'agriculture, de l'élevage bovin et ovin ainsi que sur le développement rural entre la wilaya de Khenchela et le Land (province) de Tyrol (Ouest de l'Autriche). Le programme porte essentiellement sur la formation et le transfert du savoir-faire. Mme Worgetter qui s'est félicitée de l'avancée du partenariat entre les deux pays, a souligné que l'objectif était d'arriver à une coopération concrète. Durant leurs exposés sur le programme de partenariat, des experts autrichiens ont évoqué la possibilité d'importer environs 300 génisses au profit de la wilaya de Khenchela pour créer une ferme. En outre, les Autrichiens se sont montrés intéressés par les produits agricoles algériens et leur qualité "extrême" exprimant leur volonté de renforcer des partenariats bilatéraux dans ce domaine. "Il y a beaucoup de produits agricoles qu'on peut exporter pour les vendre bruts ou pour les besoins de l'industrie agroalimentaire", a indiqué Christian Gessel, directeur régional de l'Orient et centre de l'Europe à la Chambre de commerce autrichienne. Best verkocht 120x600-nl Il a ajouté dans ce cadre que des discussions étaient en cours entre des opérateurs des deux pays pour l'exportation de la figue de barbarie. L'Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex) avait lancé en mai dernier un projet de jumelage avec l'Union Européenne (UE) dans le cadre du développement des exportations hors hydrocarbures, et dont l'Autriche en fait partie. Selon Boukhalfa Khemnou DG d'Algex cette dernière est en train d'identifier une liste de produits agricoles et agroalimentaires à exporter vers l'Autriche. gif banners Stigx Image Banner 468 x 60

APS

Abdelfattah Al-Sissi sauvé par le DRS Algérien

Top Sellers Selon diverses sources que cite AP, entre autre l’agence de presse turque Anatolie, qui a été largement reprise par la presse égyptienne. Les services de sécurité algériens DRS auraient, ont en effet, transmis à temps des informations obtenues d’un djihadiste libyen, arrêté récemment sur la bande frontalière avec la Libye. Ces informations, fournies aux services de renseignement égyptiens dans un rapport exhaustif et précis, auraient permis à l’Egypte d'éviter une catastrophe. Elles faisaient justement état d’un projet d'attentat terroriste préparé contre le président égyptien. Cet attentat aurait visé à abattre l’avion du président en plein vol. Mais pas seulement. Les services de sécurité algériens auraient également alerté les hautes autorités égyptiennes sur la préparation de plusieurs attentats ciblant les sièges de plusieurs hautes institutions et des immeubles des services de sécurité. Le rapport a indiqué que des milices libyennes ont fourni des armes lourdes à un groupe terroriste égyptien «Les soldats de l’Egypte», auteurs de plusieurs attaques meurtrières perpétrées ces derniers mois sur le sol égyptien. Ce groupe terroriste égyptien, comme le précise l’agence turque qui cite une source sécuritaire algérienne, a obtenu d’importantes quantités d’explosifs et des batteries de missiles sol-air capables d’atteindre un avion de ligne. Le groupe terroriste envisageait en premier lieu d’abattre l’avion d’Abdelfattah Al-Sissi avant d’opérer toute une série d’attentats en Egypte pour faire tomber le nouveau régime. Ce groupe terroriste aurait mobilisé deux missiles sol-air à guidage infrarouge de type SAM-7 Strela pour exécuter cette opération. Le terroriste qui a fait l’aveu de cette opération fait partie de l’organisation d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Il aurait été arrêté par l’armée algérienne alors qu’il tentait d’entrer dans le territoire algérien. Ces informations précieuses fournies par l’Algérie, qui auraient permis aux Egyptiens de déjouer cette attaque terroriste de grande envergure, signeraient ainsi une nouvelle page dans la coopération entre les deux pays. La visite du président égyptien en Algérie en juin dernier, sa première sortie à l’étranger depuis son investiture, visait en effet à renforcer davantage la coopération entre les deux pays et surtout dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. L’Egypte et l’Algérie constituent désormais une alliance stratégique dans la lutte contre l’hydre terroriste en Afrique du Nord.

AP

Le denim à moins de 50 euros !
 
FEMME | HOMME | ENFANT
Chaussures Vêtements Sport Accessoires Luxe Maison Marques Promos %
 

 

Les sanctions ne sont pas la guerre?

Orange mobile_Origami Web_visuel019_468x60.gif Un train important de sanctions contre la Russie a été décidé, par les USA et par l’UE, puis des menaces du G7 dans le même sens contre la Russie. Pourquoi, “contre la Russie” ? On répondra directement et avec le goût de la précision, “parce que c’est la Russie et parce que c’est Poutine”, comme Montaigne disait de La Boétie et de lui-même, «parce que c’était lui, parce que c’était moi» ; puisque, sur le fait même, sur la conjecture qui a conduit à ce train de sanctions, à  savoir la destruction du MH17;  rien n’a été conclu quant aux responsabilités, et que même les indices autant que la logique de l’effet politique et de communication de l’acte font penser que la Russie est le moins probable des coupables potentiels, respectivement derrière l’Ukraine de Kiev, l’accident du hasard et les résistants du Donbass ; bref, et puisque nous sommes dans le jeu de l’analogie des bonnes recettes, “les voies du Sanctionneur sont impénétrables”. Une illustration de cet état d'esprit qui veut qu'on demande des preuves aux non aux autres, qui cache autre chose dans dans cet article de WSWS.org de David North et Alex Lantier «Are you ready for war—including possibly nuclear war—between the United States, Europe, and Russia? That is the question that everyone should be asking him – or herself in light of the developments since the destruction of Malaysian Airlines Flight MH17... [...] gif banners Stigx Image Banner 160 x 600 »...Today, on the other hand, the CIA is directing an incendiary propaganda campaign against Russia and its president, Vladimir Putin, a campaign that seems intent on provoking a direct military confrontation with the country with the second largest nuclear arsenal in the world. There is no question that the CIA is mobilizing all the resources and assets it commands—within governments, the media, and among academics—in a carefully orchestrated campaign aimed at polluting public opinion with anti-Russian hysteria... [...] »Since the beginning of the week, the three most influential mass circulation newsmagazines of the United States, Britain, and Germany—Time, The Economist, and Der Spiegel—have published cover stories that combine wild accusations against Vladimir Putin with demands for a showdown with Russia. The most striking and obvious characteristic of these cover stories is that they are virtually identical. The CIA has scripted them all. The stories employ the same insults and the same fabrications. They denounce Putin’s “web of lies.” The Russian president is portrayed as a “depraved” mass murderer. »What is the Russian president to make of the use of this sort of language in the most influential newsmagazines? He is on the receiving end of the same campaign of vilification that was previously directed against Serbia’s Slobodan Milosevic, Iraq’s Saddam Hussein, Libya’s Muammar Gaddafi, and Syria’s Bashar al-Assad. Putin certainly knows the outcome of these propaganda campaigns. Serbia was bombed into political submission and Milosevic was carted off to The Hague, where he died, mysteriously, in prison. Iraq was invaded and Hussein executed. Libya was also invaded, and Gaddafi —much to the amusement of Hillary Clinton—was savagely tortured and lynched. As for Assad, the United States has directed a bloody insurgency that has resulted in the deaths of more than 100,000 Syrians. Given this record, Putin could hardly be accused of paranoia were he to conclude that the United States and its European allies want him dead. Therefore, one must ask, what impact might this well-grounded suspicion have on his own course of action as the confrontation escalates? »In all three cover stories, the governments of Western Europe and the United States are taken to task for failing to move against Putin and Russia. The three magazines adopt a tone of angry impatience with what they perceive to be insufficient aggressiveness. They all argue that the time for talk is over. Der Spiegel declares “The wreckage of MH17 is also the wreckage of diplomacy.” How should this statement be interpreted? If diplomacy has failed, it can only mean that war is imminent. Expédition en 24h»In its article “In Russia, Crime without Punishment,” Time attacks Obama for asking Putin to assist in the investigation of the crash rather than immediately threatening Russia with war. It writes, “This was the crisis in a nutshell: the least Putin could do was the most Obama could ask for. The American President announced no deadlines, drew no red lines and made no threats.” The invocation of “deadlines,” “redlines,” and “threats” is the language of war. How else should these words be read? »Time attacks Italy and France and even the Obama administration and the American people for not backing aggression against Russia: “Putin doesn’t have a lot to worry about when he looks at the forces aligned against him. Obama, as the leader of a war-weary nation, has ruled out all military options, including the provision of weapons to Ukraine.” Clearly, Time wants to place military options on the table. In its lead editorial, entitled “A web of lies,” The Economist follows the same script, accusing the West of vacillation. “The Germans and Italians claim to want to keep diplomatic avenues open, partly because sanctions would undermine their commercial interests. Britain calls for sanctions, but it is reluctant to harm the City of London’s profitable Russian business. America is talking tough but has done nothing new.” »The coordinated media campaign is already producing the desired effect. On Tuesday the Obama administration and the European Union announced that they had agreed on a new set of tougher sanctions. These measures are being interpreted as a transitional measure toward what Financial Times columnist Wolfgang Munchau describes as “The Atom Bomb of Financial War.” Munchau’s piece has been published not only in the Financial Times but also in Der Spiegel...» • «Are you ready for war – including possibly nuclear war –between the United States, Europe, and Russia?» Eh bien, finalement, pas vraiment... Electro_550x700

Le G7 menace Moscou

Expédition en 24h Les dirigeants du G7 nations, ont menacé mercredi la Russie de nouvelles sanctions,en soulignant que Moscou poursuit ses actions déstabilisatrices dans l'est de l'Ukraine par un soutien actif à la rébellion. Cette menace intervient juste un jour après que les Etats-Unis et l'Union européenne ont dévoilé leurs sanctions généralisées visant les secteurs de la défense, de l'énergie et de la finance russes. Les dirigeants du Royaume-Uni, du Canada, de France, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, des Etats-Unis, ainsi que les présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, ont exprimé leurs "sérieuses préoccupations" vis-à-vis "des actions continues de la Russie visant à nuire à la souveraineté, à l'intégrité territoriale et à l'indépendance de l'Ukraine." gif banners Stigx Image Banner 160 x 600 "Nous condamnons de nouveau l'annexion illégale de la Crimée par la Russie, ainsi que ses actions destinées à déstabiliser l'est de l'Ukraine," ont-ils dit dans une déclaration publiée par la Maison Blanche. "Ces actions sont inacceptables et enfreignent le droit international", souligne le document. "La Russie a toujours l'opportunité de choisir la voie de la désescalade, ce qui mènerait au retrait de ces sanctions," ont-ils ajouté. "Si elle ne le fait pas, cependant, nous restons prêts à intensifier encore les coûts de ses mauvaises actions." Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié mercredi les sanctions occidentales de "destructives et à courte vue," avertissant qu'elles "compliqueraient davantage" les rapports entre Moscou et Washington et "créeraient une atmosphère défavorable pour les affaires internationales." Les dirigeants du G7 ont condamné dans leur déclaration le crash du MH17 ayant provoqué la mort de tous ses 298 passagers, et exigé "une enquête internationale rapide, complète, sans obstacles et transparente." Mercredi, les lourds combats entre les rebelles et les forces gouvernementales ukrainiennes empêchaient toujours les experts internationaux de parvenir au site du crash du MH17. homepage 620x250-nl

Et si le MH17 a été victime d’un tir de l’armée Ukrainiene?

Les systèmes Bouk se trouvent des deux côtés de la frontière russo-ukrainienne dans la zone du conflit. Mais leur rayon d'action est inférieur à 50 km. Le Boeing abattu s'est crashé à 50 km de la frontière à l'interieur du territoire Ukrainien. Par conséquent, la version d'une attaque depuis le territoire russe est quasiment exclure sur cette base. Top Sellers Il est a noté que, Kiev ne nie pas le déploiement de systèmes Bouk à la frontière russo-ukrainienne. Ils n'ont certainement pas été déployés pour contrer les raids aériens des indépendantistes, étant donné que ces derniers ne disposent pas d'aviation. Très probablement les systèmes sol-air ukrainiens visaient à empêcher une éventuelle reconnaissance aérienne russe. Il est donc possible que Boeing malaisien ait été pris pour un avion russe faisant de la reconnaissance dans la zone du conflit. D'autant que l'armée de l'air russe avait déjà utilisé des appareils de grande taille pour la reconnaissance aérienne. Pendant le conflit russo-géorgien en 2008, le Bouk géorgien avait abattu un bombardier stratégique russe en reconnaissance. draw190x500 Quelle est la probabilité que les systèmes Bouk aient été utilisés par les indépendantistes? On note plusieurs faits contradictoires à ce sujet. D'une part, certaines sources rapportent que les indépendantistes de Donetsk et de Lougansk auraient mis la main sur plusieurs systèmes Bouk démontés. D'autre part, le rapport du procureur général ukrainien Vitali Iarema affirme que les séparatistes n'en disposent pas. En partant des affirmations de Kiev que le Boeing aurait été abattu par les indépendantistes, il est à supposer que le système en question se trouvait déjà dans la zone des opérations en état opérationnel. Par conséquent, il ne pouvait s'agir que d'un système russe entretenu par des spécialistes russes. Car la maintenance des Bouk nécessite la présence d'un personnel compétent. Certes, la frontière russo-ukrainienne de deux mille kilomètres est relativement transparente et les gardes-frontières russes ne peuvent pas assurer le contrôle sur tout le périmètre. Cela demande des frais financiers importants. Mais les systèmes Bouk ne sont pas des armes légères qu'il est possible de faire passer par la frontière dans les deux sens. Et il est pratiquement impossible d'acheter ce système à titre privé, qui plus est le transporter dans un autre pays. Le ministère russe de la Défense affirme qu'aucun système Bouk ou autre arme russe n'a traversé la frontière ukrainienne. Fast delivery La plupart des experts s'entendent à dire que l'avion n'a pas été abattu avec préméditation. Plus précisément, ce n'est pas l'avion civil qui était visé. Très probablement cette attaque n'a pas été convenue avec les hauts dirigeants. Et ces derniers sont manifestement très stressés à l'idée que la vérité voit le jour. Le soutien des assassins de civils ne laisse aucune chance politique à la réputation à l'échelle internationale.

RN, Nezavissimaïa gazeta.

Les boots à moins de 75 euros !
 
FEMME | HOMME | ENFANT
Chaussures Vêtements Sport Accessoires Luxe Maison Marques Promos %
 

*Valable sur www.zalando.fr/jour-de-la-femme/ du 08/03/2014 jusqu'au 10/03/2014 pour un minimum d'achat de 120 €. Valable sur une sélection. Utilisable une seule fois par client. Certaines marques peuvent être exclues. Non valable sur les produits commercialisés par les partenaires de Zalando, les chèques cadeaux ni sur Zalando Privé. Non cumulable avec d'autres bons de réduction. Aucune valeur monétaire. À valider dans le panier.Voir conditions des offres en cours.
   

18 individus interpellés et plus de quarante blessés dans des échauffourées entre bandes rivales à Berriane (Ghardaïa)

Des échauffourées entre jeunes de bandes rivales ont éclaté la nuit du premier jour et le deuxième de l'AID-EL-FITR à Berriane localité qui est à 45 km du chef lieu de la wilaya de Ghardaia, d'après la wilaya. Femme 300x250 Dix-huit personnes présumées impliquées dans ces échauffourées, ont été interpellées et seront présentées incessamment devant les instances judiciaires, a indiqué mercredi le wali de Ghardaïa, Abdelhakim Chater. Ces échauffourées, qui ont éclaté dans la localité de Berriane (45 km au nord de Ghardaïa) le premier jour de l'Aïd, ont fait 44 blessés dont 33 agents des forces antiémeute, a signalé le wali en précisant qu'un agent a été touché et a du être évacué vers l'établissement hospitalier spécialisé de Ouargla dans un état jugé grave. Ces échauffourées entre jeunes ont été marquées par des jets de pierres et de cocktails Molotov, suivis de 24 actes d'incendie qui ont touché 21 habitations, trois (3) commerces, deux (2) véhicules de la Sonelgaz et des édifices publics, a-t-il ajouté. Intervenant devant les notables et les représentants de la société civile de Ghardaïa, le wali a assuré que "l'Etat appliquera la loi contre les fauteurs de troubles et ceux qui tentent de mettre en péril la cohésion sociale de la région". Les échauffourées qu'a connues Berriane ont entraîné aussi une paralysie du trafic routier sur la RN-1, obstruant ainsi la circulation entre le nord et le sud du pays. Plusieurs actes de vandalisme et de destruction du mobilier urbain et trottoirs sont visibles dans la localité reflétant ainsi une image de désolation de Berriane, a-t-on constaté. Cette situation a amené les forces de sécurité, renforcées par des renforts des wilayas limitrophe, à intervenir en usant de bombes lacrymogènes pour séparer les antagonistes et rétablir l'ordre dans la localité ou un calme précaire est actuellement enregistré. Une opération de nettoiement sur la route nationale a été entamée mercredi ,pour effacer les stigmates de ces malheureux événements, ont assuré les services de la direction des travaux publics.

APS

gif banners Stigx Image Banner 500 x 500

Par la voix de Ramtane Lamamra, l’Algérie exhorte l’ONU à mettre fin « immédiatement » au Massacre!

L'Algérie a exhorté dimanche le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin "immédiatement à ce "massacre" qui rien au monde quel qu'il soit ne peut justifier. Mobile_480x80 "A l’occasion de la visite que vous effectuez au Moyen-Orient en vue de mettre fin à l’agression contre le peuple palestinien, nous vous exhortons, et à travers vous, l’ensemble de la communauté internationale, à assumer les responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien à l’effet d’une action prompte, efficace et rigoureuse, conformément à l’esprit et à la lettre de la Charte des Nations unies", a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, dans une lettre adressée au SG de l'Onu. draw160x600"Il y a lieu de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin immédiatement à cette agression effrénée et empêcher ainsi le carnage du peuple palestinien en violation flagrante des conventions internationales et du droit humanitaire international", a-t-il ajouté. L’Algérie a réaffirmé la nécessité de "déployer tous les efforts pour la reprise des négociations sous l’égide des Etats-Unis d’Amérique afin de parvenir à un Accord de paix global qui mette fin à l’occupation israélienne des territoires palestiniens conformément à la légalité internationale, en vue de l’établissement d’un Etat palestinien indépendant sur les frontières de 1967 et ayant El-Qods pour capitale".  

Les Emirats rejoignent officiellement le Comité d’aide au développement de l’OCDE

Luxe Femme 468x60

Les Emirats rejoignent officiellement l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Cheikha Lubna bint Khalid Al Qasimi, Ministre du Développement et de la coopération internationale et Présidente du Comité national de coordination de l’aide étrangère, déclarant que les directives de la direction du pays contribuent à renforcer la position de leader des Emirats au sein des plates-formes internationales les plus importantes. draw190x500 Cheikha Lubna a expliqué que l’adhésion des Emirats au Comité d’aide au développement, CAD, confirme le rôle influent des Emirats Arabes Unis dans le domaine du développement international, et ayant abouti à occuper le premier rang international comme pays donateur le plus généreux par rapport à son revenu national en 2013. Elle a ajouté que les directives de la direction du pays, représentée par le Président Son Altesse Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan et le Vice-président et Premier ministre et Souverain de Dubaï, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, et avec le suivi intensif de Son Altesse Général Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abou Dhabi et Commandant en Chef adjoint des Forces armées des Emirats, permettent de gagner la reconnaissance de diverses organisations internationales humanitaires et de développement. Le Comité de l’OCDE est considéré comme un forum mondial permettant de mettre en avant des sujets liés à la coopération au développement et de la lutte contre la pauvreté dans les pays en développement. L’adhésion des Emirats à ce comité contribuera à renforcer son statut international en matière de développement international et de bénéficier des meilleures pratiques en matière de l’action humanitaire et de développement. – WAM

info mode mode
maison electro jardin
tv photo gaming

Poutine plaide pour un cadre juridique pour lutter contre la Nazisme !

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié jeudi d'opportune la proposition de créer un cadre juridique qui permette de réprimer l'idéologie nazie. "Je juge opportune l'initiative visant à créer un cadre juridique pour lutter contre la renaissance de l'idéologie nazie et la glorification des criminels nazis", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une réunion du conseil pour les relations interethniques. Et de constater que dans certains pays, des organisations néonazies renaissaient et prenaient du poids politique, tandis que des forces désireuses de prendre le pouvoir instrumentalisaient l'intolérance ethnique et religieuse, appelant à la violence. Le denim à moins de 50 euros !
 
FEMME | HOMME | ENFANT
Chaussures Vêtements Sport Accessoires Luxe Maison Marques Promos %
 

 

Why Is Washington Risking War With Russia?

gif banners Stigx Image Banner 728 x 90 Expédition en 24hCe texte en anglais mis en ligne par un des meilleurs spécialiste de la Russie, Stephen F. Cohen, se contente de décrire le processus en cours, avec l’hypothèse qui commence à être considérée sérieusement que la bataille en cours dans le Donbass va dégénérer en affrontement avec la Russie. On lit ci-dessous l’introduction et la conclusion de l’article. «As The Nation has warned repeatedly, the unthinkable may now be rapidly unfolding in Ukraine: not just the new Cold War already under way but an actual war between US-led NATO and Russia. The epicenter is Ukraine’s eastern territory, known as the Donbass, a large industrial region heavily populated by Russian-speaking Ukrainian citizens and closely tied to its giant neighbor by decades of economic, political, cultural and family relations. »The shoot-down of Malaysian jetliner MH17 on July 17 should have compelled the US-backed government in Kiev to declare a prolonged cease-fire in its land and air attacks on nearby cities in order to honor the 298 victims, give international investigators safe access to the crash site, and begin peace talks. Instead, Kiev, with Washington’s backing, immediately intensified its attacks on those residential areas, vowing to “liberate” them from pro-Russian “terrorists,” as it brands resisters in eastern Ukraine, killing more innocent people. In response, Moscow is reportedly preparing to send heavy weapons to the “self-defenders” of the Donbass. »Now, according to a story in The New York Times of July 27, the White House may give Kiev sensitive intelligence information enabling it to pinpoint and destroy such Russian equipment, thereby, the Times article also suggests, risking “escalation with Russia.” To promote this major escalation, the Obama administration is alleging, without firm evidence, that Russia is already “firing artillery from its territory into Ukraine.” Virtually unreported, however, is repeated Ukrainian shelling of Russia’s own territory, which killed a resident on July 13. [...] »Since April, Putin and his foreign minister, Sergei Lavrov, have repeatedly called for a cease-fire and negotiations between Kiev and the rebels. Kiev, backed by the Obama administration, has refused to enact any cease-fire long enough to give negotiations a real chance, instead intensifying its war on its fellow citizens as “terrorists.” The White House, according to the Times article, is considering a further escalation, possibly with more dire consequences. »This, too, is a matter of “intelligence,” if any is being heeded in Washington. For historical, domestic and geopolitical reasons, Putin—or any other imaginable Kremlin leader—is unlikely to permit the Donbass to fall to Kiev, and thereby, as is firmly believed in Moscow, to Washington and NATO. If Putin does give the Donbass defenders heavy weapons, it may be because it is his only alternative to direct Russian military intervention, as Moscow’s diplomatic overtures have been rejected. The latter course could be limited to deploying Russian warplanes to protect eastern Ukraine from Kiev’s land and air forces, but perhaps not. Kremlin hawks, counterparts to Washington’s, are telling Putin to fight today in the Donbass or tomorrow in Crimea. Or as the head of the Carnegie Moscow Center summarizes their position, “It is no longer just a struggle for Ukraine, but a battle for Russia.” »If the hawks on both sides prevail, it might well mean full-scale war. Has there been any other occasion in the modern history of American democracy when such a dire possibility loomed without any public protest at high levels or debate in the establishment media? Nonetheless, the way out is obvious to every informed observer: an immediate cease-fire, which must begin in Kiev, enabling negotiations over Ukraine’s future, the general contours of which are well known to all participants in this fateful crisis.»

L’Algérie a conduit des efforts soutenus, persévérants et méritoires en vue du lancement du dialogue inter-malien

FR Malwarebytes Anti-Malware Image Banner 468 x 60 v1 Expédition en 24h "L’Algérie a conduit des efforts soutenus, persévérants et méritoires en vue du lancement du dialogue inter-malien inclusif. Il n'y a dans l’esprit de tout un chacun ici aucune contradiction entre les efforts déployés par la CEDEAO, à travers son médiateur le président burkinabé, Blaise Compaoré et les efforts du président malien Ibrahim Boubacar Keita qui a demandé personnellement au président Abdelaziz Bouteflika, le soutien de l’Algérie le 18 juin dernier", a déclaré, M. Lamamra à l’APS, en marge des travaux de la 45ème session ordinaire du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. draw190x500 Il a ajouté que l’Algérie participait à ce sommet pour faire un bilan des efforts déployés, assurant que "nous sommes en position de dire que nos efforts sont couronnés de succès pour cette étape, dans la mesure où le dialogue inter-malien est sur le point d’être lancé à Alger avec le soutien de la CEDEAO, de l’Afrique et de la communauté internationale". M. Lamamra avait indiqué que la phase initiale du dialogue inter-malien allait débuter le 16 juillet à Alger, en présence du gouvernement malien et des mouvements armées du Nord-Mali. Le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), la Coordination pour le peuple de l'Azawad (CPA) et la Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance (CM-FPR) avaient signé en juin une plate-forme préliminaire d’entente visant à trouver une solution définitive à la crise malienne et à travers laquelle ils ont réaffirmé le plein respect de l'intégrité territoriale et de l'unité nationale du Mali. Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) avaient, de leur côté signé la "Déclaration d'Alger" à travers laquelle ils ont affirmé leur volonté d'œuvrer à la "consolidation de la dynamique d'apaisement en cours et de s'engager dans le dialogue inter-malien inclusif". M. Lamamra, représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en qualité d'invité au sommet. Auparavant M. Lamamra s’était rendu au Mali et au Burkina Faso, où il a été reçu par les présidents des deux pays. Ce périple du chef de la diplomatie dans ces trois pays s'inscrit dans la tradition de concertation et de coordination établie par le président Bouteflika, avec ses homologues malien, burkinabé et Ghanéen. La CEDEAO, qui compte 15 Etats membres, est une organisation intergouvernementale Ouest africain créée le 28 mai 1975. C'est la principale structure destinée à coordonner les actions des pays de l’Afrique de l'Ouest. Son but principal est de promouvoir la coopération et l'intégration avec pour objectif de créer une union économique et monétaire ouest africaine.

Le conflit au Proche-Orient: Tel Aviv visé par des roquettes palestiniennes

Top Sellers Déstockage C'est la troisième tentative du mouvement palestinien Hamas de pilonner la ville de Tel Aviv. Des sirènes d'alerte aérienne ont retenti ce mercredi matin à Tel Aviv, appelant les habitants de cette ville israélienne de 400.000 habitants à rejoindre les abris, des explosions ont suivi, signifiant l'interception ou la chute de roquettes. Mardi soir, les activistes du Hamas et du Jihad islamique ont tiré des salves sur les grandes villes, notamment sur tel Aviv et Jérusalem. Ces tirs constituent d'après les déclarations du Hamas, une riposte à l'opération militaire israélienne "Bordure protectrice" lancée mardi dans la bande de Gaza suite à l'intensification de tirs de roquettes palestiniennes sur le territoire de l'Etat hébreu. L'opération militaire de l'Etat hébreu a déjà fait au moins 28 victimes palestiniennes, dont un enfant et deux adolescents. Près de 160 raids aériens ont été menés dans la nuit de mardi à mercredi dans la bande de Gaza, selon l'armée israélienne (soit plus de 400 raids depuis le début de l'opération. Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi et Mahmoud Abbas  ont appelé à la tenue d'une réunion urgente du Conseil de sécurité des Nations unies pour arrêter la dangereuse escalade qui pourrait «provoquer davantage de destructions et d'instabilité dans la région». Cette nouvelle escalade a été enclenchée le 12 juin par l'enlèvement et le meurtre de trois étudiants israéliens en Cisjordanie, suivis de l'assassinat d'un jeune Palestinien brûlé vif la semaine dernière. Le denim à moins de 50 euros !
 
FEMME | HOMME | ENFANT
Chaussures Vêtements Sport Accessoires Luxe Maison Marques Promos %
 

 

L’approche algérienne de lutte contre le terrorisme présenté à l’ONU

Le conseiller auprès du Président de la République, M. Kamal Rezag Bara, a présenté jeudi devant l'ONU, à New York, l'approche de l’Algérie dans sa lutte contre le terrorisme, qui est considérée, a-t-il soutenu, comme une contribution dans les efforts régionaux et internationaux visant à consolider la coopération dans la lutte contre ce fléau mondial. 3.1 Origami play 4Go 4G 120x600M. Rezag Bara intervenait à l’Assemblée générale de l'ONU qui s'est réunie pour la 4ème revue de la Stratégie mondiale de l'ONU de lutte contre le terrorisme adoptée en 2006 par les Nations Unies comme un instrument mondial visant à améliorer le contre-terrorisme aux niveaux national, régional et international. Les caractéristiques de l'approche algérienne de la lutte anti-terroriste Dans son intervention, il a expliqué que la démarche de l’Algérie dans la lutte antiterroriste avait été élaborée sur la base de l'évaluation des risques et des défis posés par ce fléau aux niveaux national et régional. Cette approche, a-t-il précisé, est considérée comme une contribution importante s’inscrivant dans les efforts régionaux et internationaux visant à établir la coopération et la coordination dans le cadre de la Stratégie mondiale de l'ONU et d'autres mécanismes régionaux. Soutenant que la dimension politique est d'une importance primordiale dans l'approche algérienne de lutte contre le terrorisme, M. Rezag Bara a rappelé devant l’ONU la mise en place de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, adoptée par référendum en 2005, qui a permis de rétablir la paix civile, la cohésion et la solidarité nationales au sein de la société algérienne. Cette politique, a-t-il noté, a permis non seulement de mettre un terme à la tragédie nationale mais également d'accélérer le développement économique et social à travers plusieurs programmes de développement ambitieux qui ont contribué à la réduction du chômage, à ouvrir divers horizons aux jeunes et à encourager les investissements productifs dans le pays. Lire la suite

Six morts et 420 blessés dans le séisme d’Alger selon la cellule de crise du ministère de la Santé

1. istart GIF 468x60 Le séisme qui a secoué vendredi tôt le matin la capitale et sa périphérie, a fait six (6) morts et 420 blessés, selon un bilan des services hospitaliers arrêté à 12h30, a-t-on appris auprès de la cellule de crise installée au niveau du ministère de la Santé. Il s'agit de quatre personnes, prises de panique, qui se sont jetées par la fenêtre et deux autres, décédées suite à un arrêt cardiaque, a précisé la même source. Quant aux blessés, la majorité ont quitté les établissements hospitaliers où ils ont été admis après avoir reçu les soins nécessaires, a relevé la même source, ajoutant que "seulement 21 d'entre eux ont été hospitalisés, dont sept seront opérés aujourd'hui (vendredi)". Le séisme, de magnitude 5.6 sur l'échelle ouverte de Richter, a eu lieu à 05H11. Son épicentre a été localisé à 19 km au nord-est de Bologhine. La secousse a été ressentie également à Tipasa, Blida, Boumerdes et Tizi-Ouzou. APS

Le Crash du vol AH 5017 au Mali: Accord algéro-franco-malien sur l’analyse des boites noires et l’identification des dépouilles

Luxe Femme 468x60 Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a finalisé jeudi avec ses homologues français Laurent Fabius et malien Abdoulaye Diop, un accord tripartite concernant l'analyse des enregistreurs (boites noires) du vol AH 5017 et des débris de l'avion de la compagnie espagnole "Swift Air" affrété par Air Algérie qui s'est crashé jeudi dernier alors qu'il assurait la liaison Ouagadougou-Alger, ainsi qu'aux modalités d'identification des dépouilles humaines, indique un communiqué du ministère. Opération Spéciale2 300x250Cet accord "se fonde sur les prérogatives reconnues par le droit international au pays sur le territoire duquel l'accident a eu lieu, la république du Mali ainsi qu'au pays dont la compagnie aérienne nationale assurait l'exploitation de l'aéronef, l'Algérie et intègre la responsabilité et les capacités scientifiques et technologiques de la France qui compte le plus grand nombre de ressortissants parmi les victimes de l'accident", précise la même source. Il a été convenu en vertu de cet accord que le Mali "a souhaité l'assistance des services français compétents pour procéder à l'analyse des enregistreurs de vol et des débris de l'aéronef et à l'identification des restes humains des passagers du vol AH 5017". Tous les échantillons prélevés en collaboration avec les équipes d'experts des différents pays feront l'objet d'analyse "dans des infrastructures médico-légales françaises avec une participation effective et substantielle d'experts de police scientifique algériens et d'autres pays concernés", selon les termes de l'accord. gif banners Stigx Image Banner 500 x 500

L’Algérie bat la Roumanie 2-1

FR Malwarebytes Anti-Malware Image Banner 468 x 60 v2

Par Sonia Kedadouche

Femme 468x60 En match amical disputé mercredi soir au stade de Genève, en préparation de la coupe du Monde 2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), l'Algérie bat la Roumanie 2-1. Les buts Algériens ont été marqués par Bentaleb (22') et Soudani (66'), alors que le but roumain est arrivé à la 28′ par Alexandru Chipciu. A cause de jets de projectiles sur le terrain, par des supporters algériens, l’arbitre de la rencontre avait décidé de renvoyer les deux équipes au vestiaire juste avant la pause, à la 44e minute (score de 1-1). Les deux équipes sont revenues un quart d’heure plus tard, quand les tribunes s’étaient calmées. Les supporters algériens avaient également allumé des fumigènes après l’ouverture du score de Bentaleb (22e) avant l’égalisation de Chipciu (28e). A la fin du match des dizaines de supporters ont envahi la pelouse. Fiche technique Genève, Temps nuageux et pluvieux. Arbitres : Nicolaj Hanni, Devis Dettamanti, Raffael Zeder (Suisse) 4è arbitre : Alain Bieri (Suisse) Buts: Algérie : Bentaleb (22) et Soudani (66) Roumanie : Alexandru Chipciu (28) Avertissement: Alexandru Maxim (72) Composition des deux équipes: Algérie : Rais M’bolhi, Mehdi Mostefa, Ghoulam, Cadamuro, Bougherra (cap), Medjani (Halliche 90+1), Taider (Yebda 68), Bentaleb (Lacen 68), Feghouli (Brahimi 84), Djabou (Mahrez 68), Soudani (Slimani 84). Sélectionneur : Vahid Halilhodzic Roumanie : Costel Pantilimon (Lung 48), Razvan Rat, Alexandru Bourceanu, Vlad Chiriches, Alexandru Chipciu, Costin Lazar (Nicolita 52), Ciprian Marica (cap), Valerica Gaman, Raul Rusescu, Dragos Grigor, Alexandru Maxim. Sélectionneur : Victor Pitruca. Générique Marques_550x700

La liste des 23 joueurs de la sélection algérienne

Générique Marques_468x60 Dévoilée hier lundi, la liste des 23 joueurs de la sélection algérienne de football qui participera à la coupe du Monde 2014 au Brésil qui débutera le 12 Juin; comporte le gardien de but du CS Constantine, Si Mohamed Cédric, et le milieu offensif de Leicester City (Premier League anglaise), Ryad Mahrez, qui vient de faire son baptême du feu avec les Verts face à l'Arménie (victoire 3-1) samedi dernier à Sion. Ainsi , c'est leur première sélection. Aissa Mandi (Reims, France) et Nabil Bentaleb (Tottenham, Angleterre) comptent deux sélections chacun, alors que Yacine Brahimi (Grenade FC, Espagne), Fawzi Ghoulam (Naples, Italie) et Nabil Ghilas (Porto, Portugal), en disposent de cinq sélections chacun. Le défenseur de Real Sociedad (D 1, Espagne) Lyacine Bentaiba Cadamuro, prêté au Real Majorque (D 2, Espagne) lors de la deuxième partie de la saison 2013-2014, a porté les couleurs nationales à six reprises. Pour leur part, le portier de l'USM Alger, Mohamed Lamine Zemamouche et le milieu offensif du Club Africain de Tunisie, Abdelmoumen Djabou, ont joué chacun 7 fois en équipe nationale. Quant à Saphir Taider (Inter Milan, Italie), il compte tout juste 10 sélections. C'est le capitaine d'équipe, Madjid Bougherra (ex-Lekhouiya, Qatar), qui détient le plus grand nombre de matchs joués en équipe nationale dans l'effectif des 23, en comptabilisant 61 sélections. Il devance de loin, Medhi Lacen (Getafe, Italie), Rafik Halliche (Académica Coimbra, Portugal), et Rais Mbolhi (CSKA Sofia, Bulgarie), qui en comptent respectivement 29, 28 et 27. Djamel Mesbah (Livourne, Italie) vient à la cinquième position (26) devant Carl Medjani (25), Hassan Yebda (24) et Mehdi Mostefa (23), qui jouent respectivement à Udinese (Italie), Valenciennes (France) et Ajaccio (France). Le joueur le plus âgé dans cette liste des 23 est Bougherra (31 ans), alors que le plus jeune et Bentaleb (19 ans). L'attaquant de Dynamo Zagreb (Croatie), Hilal Soudani, et son équipier attaquant de Sporting Lisbonne (Portugal), tous deux issus du championnat algérien, partagent la première place au classement des buteurs des Verts avec 10 réalisations chacun pour respectivement 21 et 19 apparitions sous les couleurs nationales. La coupe du monde qui débute le 12 courant au Brésil, la sélection algérienne évoluera dans le groupe H en compagnie de la Belgique, la Russie et la Corée du Sud.