GetSocial

Communiqué de M.Ali Benflis sur les décisions du Conseil ministériel restreint relatives aux protestations contre l’exploitation du gaz de schiste.

Les décisions du Conseil Ministériel restreint tenu le 27 janvier 2015, au sujet des protestations de nos concitoyens à Ain Salah contre l’exploitation du gaz de schiste restera dans nos annales politiques comme le modèle parfait de la non gouvernance. Ces décisions révèlent avant tout la légèreté et l’improvisation inacceptables dans la gestion des affaires les plus sensibles y compris celles qui concernent la stabilité du pays, la crédibilité de l’Etat et la cohésion de la Nation. Le communiqué du Conseil Ministériel restreint n’est significatif de rien d’autre que de l’état de dégradation avancée et dangereuse auquel est parvenu un régime politique dont l’illégitimité, la perte de crédibilité, l’inaction et le désarroi prennent de jour en jour les proportions d’une véritable menace à l’existence de l’Etat national. Les fondations mêmes de notre Etat national sont désormais mises régulièrement à rude épreuve par un sommet de l’Etat vacant qui condamne le gouvernement à la léthargie et jette son propre discrédit et sa propre disqualification sur l’ensemble des autres institutions de l’Etat. Ces constats ne sont pas le produit d’esprits mal intentionnés, c’est le communiqué du Conseil Ministériel restreint lui-même qui en permet l’établissement. En effet, ce communiqué dont la teneur est d’une incohérence et d’une légèreté sans précédent croit pouvoir ramener le véritable foyer de tension qu’est devenu l’ensemble du sud de notre pays et en particulier Ain Salah à un simple et banal malentendu. Une telle lecture est d’abord inquiétante en ce qu’elle révèle que nos gouvernants n’ont pas pris la véritable mesure de la gravité de ce foyer de tension qu’ils ont eux même créé. Cette lecture est également inquiétante parce que ses auteurs pensent ainsi traiter les manifestations de ce foyer de tension et se dispenser de prendre en charge ses causes véritables. Cette lecture est enfin affligeante car des autorités politiques diligentes, vigilantes et performantes ne prennent pas près d’un mois pour procéder au règlement d’un malentendu d’une telle insignifiance, s’il en était réellement un. Lire la suite

Saadani patron du fln(Version planche à Billets) et principal soutien de Bouteflika, est un repris de justice

Fin des Haricots 
L'édition du quotidien national algérien El Watan, a mis en ligne aujourd'hui le 21 janvier 2015, un article documenté sur l'ogre du FLN en la personne de monsieur Saadani, qui confirme toutes les histoires sur son caractère sulfureux en plus de tous les détournements dont il est soupçonné par l'ensemble des enquêtes journalistiques.
L’affaire n°10441/96 portait sur les griefs retenus suivants : «coups et blessures volontaires», «destruction de biens d’autrui», «menaces» et «violences». La victime s’appelle Brahim Youcef, natif de Oued Souf et militant FLN à cette époque. Le conflit politique interne avait nourri l’agression dont a été victime Brahim, et l’enjeu était le contrôle de la mouhafadha locale. Amar Saadani, qui était mouhafedh à El Oued a, semble-t-il, pas apprécié la décision prise par Abdelhamid Mehri, premier responsable du vieux parti à l’époque, de désigner Brahim Youcef à la tête de la mouhafadha locale en remplacement de Saadani, ce qui n’aurait pas plu à ce dernier. «Les sbires de Saadani ont organisé un assaut armé contre le siège. Ils ont tout saccagé et m’ont tabassé à mort, ce qui m’a coûté un mois d’hospitalisation», raconte la victime, qui précise que ses agresseurs étaient au nombre de 17. D’après le récit de Brahim, un véritable cauchemar a été vécu dans cette province lointaine ; les assaillants avaient le feu vert pour recourir au pire afin de mettre hors circuit leur cible : «Ils étaient lourdement armés pour l’expédition. Ils avaient des armes blanches, mais aussi des armes à feu. Ils avaient l’intention de me liquider et de mettre l’acte sur le dos du terrorisme. Je sais aussi que l’acte a été commandité de loin par les services secrets à El Oued.»  La victime s’en tire, elle a la vie sauve et décide de porter l’affaire devant la justice.
Déstockage
Le tribunal condamne donc Amar Saadani, mais ce jugement, confirmé par la cour de Biskra, n’a jamais été appliqué. Pourquoi ? «Parce que les services du DRS avec lesquels Saadani était très lié sont intervenus auprès du tribunal pour surseoir à l’exécution et tirer leur protégé d’affaire», affirme Brahim. Il tient la preuve, selon ses propres déclarations, de Brahim Boulahya, actuel sénateur FLN et à l’époque procureur de la République dans la région. «C’est lui qui m’a raconté qui et comment a évité à Saadani la prison.»
Ensuite, Saadani est devenu député et a bénéficié de l’immunité parlementaire. «Je suis parti voir Adami, qui était ministre de la Justice et, après avoir consulté Ouyahia, alors chef de gouvernement, il m’a répondu qu’il n’était pas possible d’enlever l’immunité à Saadani sans déstabiliser l’APN !» De 1998 à 2002, Brahim Youcef a assumé un mandat au Sénat et pendant toute cette période, dit-il, les choses n’ont guère évolué, ni plus tard d’ailleurs, d’autant que Saadani a été promu président de l’APN.
Mais aujourd’hui, n’est-il pas possible de remettre l’affaire sur le tapis pour l’exécution du jugement ? C’est trop tard, répond Brahim. «Le régime ne permet pas de malmener l’un des siens, il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à Mohamed Chorfi quand il a refusé à Saadani de couvrir Chakib Khelil. L’Exécutif domine l’appareil judiciaire et le pouvoir législatif. Qui peut aujourd’hui toucher à Saadani ? Saïd Bouteflika est derrière lui, l’armée est derrière lui et même la Présidence le soutient peut-être aussi…» El Watan a tenté à maintes reprises de joindre Amar Saadani pour avoir sa version des faits, mais il n’a pas daigné répondre au téléphone.
Rappelons que Monsieur Saadani, est un ancien président de l’APN et actuel secrétaire général du FLN. L’homme fort du système Bouteflika, à la gâchette facile et la langue fourchue, qui s'est permis sous des ordres qui venaient d'en haut de s'attaqué au patron du DRS Mohamed Mediene etant le principal problème devant les détournements énormes de la clic à Saadani et ses supérieurs politiques. Amar saadani             Toufik Mohamed Mediene Seulement 0,99 $ sur DX.COM!

Triomphe historique des citoyens algériens opposés au Gaz de Schiste et mise en avant incroyable du DGSN Hamel

Electro_468x60 Selon certaines informations qui fusent de partout, Bouteflika aurait penché sa décision du coté des contestataires à l'exploitation du gaz de schiste. Selon le quotidien algérien El Watan qui cite Abdelhamid Slimani, membre du comité de coordination de la protestation des habitants d’In Salah qui affirme que, « l’arrêt du projet de gaz de schiste a été décidé, le président Bouteflika a tranché en faveur des habitants ». les détails de cette décision seront mis à la connaissance des toutes et de tous d'ici fin de semaine via le DGSN Hamel Abdelghani. D'un autre coté le pôle des forces pour le changement, coordonné par monsieur Ali Benflis,  tout en mettant en garde les autorités politiques en place contre «toute tentation d’un traitement sécuritaire des revendications et demandes légitimes qui sont, en vérité, essentiellement d’ordre politique, économique et social»; dénonce les propos attentatoires à la sincérité de l’engagement des manifestants. «Nous exprimons notre totale réprobation des propos mettant en doute la sincérité de l’engagement patriotique de nos concitoyens dans le sud du pays, jetant le discrédit sur leurs revendications les plus légitimes et attribuant de manière irresponsable la dégradation de la situation dans ces régions à des facteurs étrangers». Mais le gouvernement qui est discrédité, pour dialoguer avec la population a conduit Bouteflika a choisir bizarrement Abdelghani Hamel, patron de la Police national qui est sans aucune envergure politique pour conduire les négociations . Ce dernier s’est rendu dimanche à In Salah où il a écouté pendant trois heures les représentants des manifestants. C'est une situation inédite concluent certains, Abdelghani Hamel n’occupe en effet aucun poste politique. Il n’est pas membre de l’Exécutif. Ce qui se passe à In Salah n’est pas un dossier sécuritaire, les manifestations étant pacifiques, sans aucune menace sur l’ordre public. Express illimité 550x700

Le FN invité du conseil régional du culte musulman du Nord

Des responsables associatifs et des citoyens ont été surpris de voir la direction locale du FN invitée par Abdlekader Aoussedj, président du Conseil régional du culte musulman et d'autres responsables de la mosquée pendant la grande prière du vendredi à Hénin-Beaumont. Des messages privés et des appels ont été échangés entre toutes et tous pour exprimer leur stupéfaction quand au fait qu'ils n'ont pas été avertis de cette présence dans la mosquée du FN. Sur les réseaux sociaux, la même indignation ; à juste titre je prends l'indignation d'un des citoyens; "..Voici le président de la mosquée d'Hénin-Beaumont Mohamed Dahou et le président du conseil régional du culte musulman Abdelkader Aoussedj en compagnie du maire BRIOIS ( FN ) et son 1er adjoint ( FN ). C'est une honte d'accepter cela. Où va-t-on ? Le pire, c'est que les fidèles n'étaient même pas au courant de la venue de BRIOIS et son 1er adjoint..." NB; à titre indicatif  Abdelkader Aoussedj a dirigé la campagne électorale pour Abdelaziz Bouteflika      

La réalité amère Algérienne; « Les corruptions à tous les niveaux »! Certainement un record « Guinness World  »

Accessoires 468x60 Je vais exceptionnellement être un peu plus expressif pour dire que nous sommes victimes d'une mafia qu'aucun pays au monde n'a connu! Dans toutes les entreprises Algériennes, plusieurs règles sont mises en place pour les recrutements, il y'a des promotions canapés, braguettes, copinages, cousinages, ... et en dernier arrivent les compétences sur qui tout est porté. El Watan du jour a mis en ligne ce que tous savaient en Algérie déjà depuis des années, mais jamais à un tel niveau que depuis l'accession de Bouteflika au pouvoir où le pays est devenu une sorte de pays qui est soumis à une mafia invisible qui n'a certainement rien à voir avec ce que tous connaissent du DRS. Des spécialistes parlent et confirment que l'installation de certains à la tête de l'armée avait pour objectif de neutralisée la puissance investigatrice du DRS  et facilité la fuite des capitaux que le peuple avait économisé grâce aux sacrifices des années 90. Les institutions dépendantes du ministère des affaires étrangères telles que les consulats, les centres culturels à l’étranger, sonatrach, sonelgaz, et AIR Algérie qui est trop flagrante donnent le pouls d'une envergure à inscrire dans le guiness  des plus corrompus au monde. el watan 26/01/2014 "Recrutement en masse de proches de hauts responsables dans les agences d’Air Algérie à l’étranger. Voilà une nouvelle affaire qui risque de faire polémique dans les jours à venir. Elle est révélée par le Collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA) qui a adressé, samedi dernier, une longue lettre ouverte au ministre des Transports, Amar Ghoul.
Cette missive, qui intervient, selon le collectif, en réaction aux déclarations du ministre sur l’intention du gouvernement de «faire d’Air Algérie une compagnie régionale forte» et de «donner la priorité de l’emploi dans ses agences à l’étranger à la communauté algérienne», vient de jeter un pavé dans la mare. Le CCTA a, en effet, élaboré une longue liste d’enfants et proches de hauts dignitaires du régime recrutés par Air Algérie pour les besoins de ses agences, en France notamment. Le collectif évoque d’abord la désignation du frère du président Bouteflika, Abdelghani, comme conseiller juridique de la compagnie, et de la belle-sœur de son frère cadet, Saïd, qui serait recrutée dans une agence à Paris. La femme de l’actuel ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, ajoute le CCTA, a été embauchée à l’agence Air Algérie de l’aéroport d’Orly. Le collectif cite également les filles du ministre de l’Intérieur, Tayeb Belaïz et du président du Sénat, Abdelkader Bensalah, employées respectivement au niveau des agences Air Algérie à Toulouse et à Paris. Le CCTA interpelle également Amar Ghoul, dont le frère est à l’agence d’Air Algérie de Chlef. Selon le même document, un parent du PDG de la compagnie, Mohamed Salah Boultif, occupe le poste de chef du bureau d’Air Algérie à Lille ; le fils du premier responsable de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, est dans une agence d’une ville de l’Ouest ; le fils de l’ancien ministre Bouguerra Soltani est directeur d’une des agences de la compagnie à Alger ; le fils de Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA) est directeur du bureau d’Air Algérie à Londres. Toujours à l’étranger, le fils du député FLN (France) Djamel Bouras s’est fait recruter dans une agence à Lille ainsi que le frère du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd. Le document du CCTA cite aussi le frère du président du Syndicat des magistrats, Djamel Aïdouni, employé dans une agence d’Air Algérie à Tlemcen. En publiant cette liste, le collectif demande à Amar Ghoul d’infirmer ou de confirmer «ces emplois dorés» dont ont bénéficié «les privilégiés du système». «Nous demandons au ministre des Transports de publier la liste des employés d’Air Algérie et leurs salaires s’il veut réellement démentir les noms figurants sur cette liste», lance le collectif, en adressant une série de questions au ministre des Transports : «Comment allez-vous agir pour réduire l’effectif de la compagnie que vous jugez pléthorique ? Comment allez-vous congédier les enfants de personnalités influentes du régime ? Allez-vous les licencier, à commencer par votre frère ?» Ce faisant, le CCTA, qui dénonce l’extrême cherté du billet d’avion Paris-Alger en comparaison avec d’autres lignes au Maghreb et dans le monde, réclame notamment l’ouverture du marché du transport aérien au privé algérien pour faire baisser les prix."La situation est très grave à tous les niveaux et dans toutes les entreprise et institutions, il faudra un sursaut patriotique et national pour venir à bout de cet ogre qui est la corruption à l'Allgérienne.
Sport 468x60

La vision gaullienne des russes sur leurs armements

Luxe 468x60 On sait que, depuis quelques années, l’industrie russe  de l’armement construit de beaux succès, notamment à l’exportation, et s’impose de plus en plus au niveau qui était celui de l’URSS durant la Guerre froide. Encore cette observation ne concerne-t-elle que l’aspect quantitatif, – disons économique, notamment pour les exportations, – et rate-t-elle l’essentiel de l’évolution. En réalité, cette industrie de défense n’effectue pas un “retour” sur une situation passée, elle installe une situation complètement nouvelle, selon des termes qui sont essentiellement politiques. Il n’y a pourtant rien de bien nouveau dans cette nouveauté, mais simplement l’emprunt par les Russes d’une politique spécifique que le général de Gaulle structura et anima entre 1958 et 1969, s’appuyant sur les principes de souveraineté et d’indépendance nationale respectés des deux côtés (vendeur et acheteurs). Les Russes font cela alors que les Français, par faiblesse, par inattention, par incompréhension et par abdication de leur souveraineté, abandonnent de facto les derniers restes de leur politique d’armement. Lire la suite

Le lieu d’enterrement d’Hervé Gourdel localisé après plus de trois mois de recherches et de ratissage

APS. Le lieu d'enterrement du corps du touriste français, Hervé Gourdel, a été localisé jeudi dans la Daïra d'Aïn El Hammam (Tizi-Ouzou) par l'Armée Nationale Populaire (ANP), après plus de trois mois de recherches et de ratissage, depuis son enlèvement et sa décapitation par un groupe terroriste. "Suite à l'exploitation des renseignements fournis par un terroriste arrêté, un détachement des forces  de l'ANP relevant du secteur opérationnel de Tizi-Ouzou/1ère Région Militaire, après une opération de fouille et de recherche menée au niveau du lieudit Tabounecht Abi Youcef, près d'Iferhounen, Daïra d'Aïn El Hammam, a retrouvé, aujourd'hui 15 janvier 2015 à 10h00 du matin, l'endroit d'enterrement de la dépouille du ressortissant français Hervé Gourdel", est-il précisé dans le communiqué. "L'opération de déterrement de la dépouille s'est effectuée en présence des représentants du ministère public, des éléments de la Gendarmerie Nationale et de la Protection Civile, avant de procéder à son identification à travers les analyses d'ADN", a-t-on ajouté de même source. Le touriste français s'était rendu dans le massif montagneux du Djurdjura pour y effectuer de l'alpinisme, y avait été enlevé le 21 septembre 2014, de nuit, prés du village d'Ait Ouabane dans la Commune d'Akbil, par le groupe dénommé "Jound Al-Khilafa ("les soldats du califat"). 1.1 Event 120x600Il se trouvait à bord d'une voiture, en compagnie d'amis algériens qui ont été libérés par les ravisseurs. Trois jours plus tard (le 24 septembre), Hervé Gourdel a été décapité sans qu'aucune trace de son corps ne soit retrouvée. Le groupe terroriste en avait revendiqué l'acte en "représailles à l'engagement de la France aux côtés des Etats-Unis dans les frappes" contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Irak. Dès la décapitation de l'otage français, l'armée avait lancé 3.000 soldats sur les traces du groupe terroriste et effectué un ratissage dans la zone, théâtre de l'assassinat, ainsi que les alentours. Les recherches entreprises pendant plus de trois mois ont permis de retrouver, puis de mettre hors d'état de nuire, les trois terroristes impliqués dans l'assassinat du touriste français, 55 ans et guide de montagne. Il s'agit, rappelle-t-on, de Laâredj Ayoub, éliminé le 9 octobre 2014, de Belhout Ahmed, tué le 14 novembre et de Abdelmalek Gouri, abattu le 22 décembre de la même année. A la tête de ce groupe terroriste,  Abdelmalek  Gouri avait revendiqué être l'auteur du rapt et de la décapitation de Gourdel. Il avait été éliminé dans la région des Issers (65 km à l'est d'Alger). 2.1 Informatique 728x90

Nicolas Maduro Moros, président du Venezuela a salué mardi à Alger les relations « privilégiées » entre les deux pays

1. istart GIF 468x60 Nicolas Maduro Moros, président Venezuela a salué mardi à Alger lors de sa visite officielle en Algérie; les relations "privilégiées" existant entre l'Algérie et son pays. Il a déclaré notamment à la presse peu avant de recevoir le Premier ministre Abdelmalek Sellal, à la résidence d'Etat de Zeralda que l'Algérie et le Venezuela "entretiennent des relations privilégiées et de confiance mutuelle" et a souligné "le rôle important de l'Algérie dans le renforcement de la place de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)". Il a indiqué que sa rencontre éventuelle avec Bouteflika sera axée sur "l'OPEP et l'importance de garantir la stabilité des prix du pétrole et d'éviter d'utiliser ce facteur comme une arme économique et géopolitique pour faire fléchir les Etats". Le président vénézuelien a indiqué qu'il n'y aura pas de sommet de l'OPEP dans les prochaines semaines en raison "de l'absence de consensus autour de l'initiative proposée par son pays". Enfant 468 x 60

L’abominable des horreurs ensanglante la liberté

L'horreur terroriste frappe le journal satirique Charlie Hebdo, le siège du journal a été ciblé par une attaque, mercredi 7 janvier. Elle a fait au moins douze morts, annonce le parquet de Paris. Les hommes soupçonnés d'être les auteurs de l'attaque sont pour l'heure toujours en fuite. "Deux hommes armés d'une kalachnikov et d'un lance-roquettes, ont fait irruption au siège du journal", a raconté à l'AFP une source proche de l'enquête. L'attaque a eu lieu en fin de matinée. François Hollande évoque "un attentat terroriste". "Ça ne fait pas de doute", a précisé le président de la République, arrivé sur les lieux. Une réunion ministérielle doit avoir lieu à 14 heures à l'Elysée, autour du Premier ministre et des ministres de l'Intérieur, de la Défense, de la Justice, des Affaires étrangères et de la Culture. Francetv

Accord ou pas avec les Six sur le Nucléaire Iranien ?

Déstockage Malgré que  le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui avait déclaré ce Samedi à partir de la Capitale Autrichienne que des divergences profondes persistent sur le dossier nucléaire Iranien; les médias de la république islamique ont rapporté que "Téhéran et les six médiateurs internationaux (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) ont enregistré un accord-cadre lors des négociations sur le nucléaire iranien à Vienne". Une nouvelle rencontre tripartite était programmée encore entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif et la coordinatrice des Six Catherine Ashton. Les chefs de la diplomatie iranienne, européenne, française, américaine et britannique sont réunis à Vienne pour tenter d'arracher un accord sur le dossier du nucléaire iranien. L'Iran refuse de céder sur son programme d'enrichissement et veut un engagement précis sur la levée des sanctions. Un échec des négociations serait lourd de conséquences pour toutes les parties.

Abdelmalek Sellal, l’homme le plus actif de l’Etat Algérien !

Déstockage Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui est incontestablement l'homme le plus dynamique de l'équipe en place à Alger, a reçu ce jeudi le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, en visite de travail à Alger dans le cadre des rencontres périodiques de concertation, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre. "L'entretien a permis d'aborder l'état des relations bilatérales et les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant à leur qualité et à l'existence de réelles opportunités susceptibles d'être exploitées dans le cadre du développement de la coopération", ajoute le communiqué. PriceMinister_SuperPromos_visuel195_300x250.gif"Abordant les autres questions, les deux responsables ont examiné la situation sous-régionale et ont convenu de consolider la coordination entre les deux pays", a-t-on relevé de même source. L'audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et du ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.

APS


De simples agents de sécurités au Consulat d’Algérie à Paris usurpent la qualité d’éléments du DRS

C'était digne d'un gag des années 70 où les scénarios hollywoodiens se penchaient sur les opérations et des méthodes des différents services de renseignements du monde dans la collecte des données. A l'occasion de l'appel d'un collectif citoyens contre l'exploitation du Gaz de Schiste en Algérie qui s'est organisé, le 17 janvier 2015  à l'intersection de la rue Argentine et de l'avenue de la Grande Armée qui a rassemblé quelques dizaines, des agents de sécurité dépendants d'une boite de sécurité de droit français, se sont faits passés pour des agents spéciaux  pour intimidé les protestataires. Deux agents de sécurité se sont relayés pour prendre des vidéos et des photos de tous et de toutes d'une manière très bizarre; d'ailleurs le premier que j'ai pris le soins de photographier était le plus virgulant, il s'est accroché avec l'agent de police qui a été très tolérant par rapport à la qualité des réponses produites par ce super-agent de consulat. Il y avait un protestataire qui m'a confié " qu'il ne pensait pas que le DRS laissait faire des merdeux comme ça sans prendre des mesures contres ces usurpateurs et leurs complices à l’intérieur du consulat"

« La Russie a fait un coup de “mat à l’étouffé” », « Le rouble va se consolider de lui-même sans qu’on ait à dépenser les réserves de change »

Enfant 468 x 60 Contrairement à l'Algérie, la Russie profite de la baisse des prix du pétrole. C'est ce qui semble se réalisé, après le rachat en quelques jours de presque tous les actifs gaziers et pétroliers détenus par des financiers occidentaux pour trois fois rien. Grâce à la chute du rouble, Moscou a réussi à récupérer la plupart de ses actifs en possession chez des détenteurs étrangers, et en plus gagner 20 milliards de dollars seulement en quelques jours. Il est connu qu’auparavant, quasi la moitié des revenus de la vente du gaz et du pétrole allait non pas au Trésor public russe, mais à des institutions de la finance occidentales. Avec la crise ukrainienne, le rouble s’est mis à baisser, suite à ça, les indices des actions des compagnies énergétiques russes se sont mis à chuter, eux aussi. Les gros financiers occidentaux on paniqué et se sont mis à les écouler, tant qu’elles avaient encore de la valeur. ” Poutine a laissé les choses venir pendant une semaine ne faisant que sourire lors de la conférence de presse, et lorsque les indices se sont retrouvés au plus bas, il a donné l’ordre de racheter immédiatement les actifs détenus par les européens et les Américains. Lorsque les financiers occidentaux se sont rendus compte d’avoir été bernés, il était déjà beaucoup trop tard. A présent tous les revenus de la vente du gaz et du pétrole resteront en Russie, le rouble va se consolider de lui-même sans qu’on ait à dépenser les réserves de change”. En quelques minutes la Russie a racheté pour trois fois rien les actifs gaziers et pétroliers qui valent des milliards. On n’a jamais vu une opération aussi époustouflante depuis la création la bourse de valeurs, Lire la source Orange_iPhone 6_visuel019_468x60.gif 1&1 SmartPhones ab 0,-€ zur 1&1 All-Net-Flat

 Communiqué du MDN;

Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement des forces combinées relevant du secteur opérationnel de Tébessa/5ème Région Militaire a arrêté, le 22 décembre 2014 quatre (04) trafiquants d’armes et a saisi six (06) fusils, une quantité de munitions, une mine datant de l’ère coloniale et d’autres objets. Par ailleurs et au niveau de la 4ème Région Militaire, un détachement relevant de secteur opérationnel de Djanet, a appréhendé le même jour, suite à une patrouille menée dans la localité d’In Aflehleh, cinq (05) contrebandiers de nationalité algérienne et a saisi deux (02) véhicules tout-terrain, cent-quatre-vingt (180) litres de carburant, des téléphones satellitaires et d’autres objets. De même, un autre détachement relevant du secteur opérationnel d’In Amenas, a saisi (24) vingt-quatre kilogrammes de kif traité et deux cent (200) litres de carburant.

mdn.dz

La Russie acceptera n’importe quel scénario sur les Mistrals BPC

Déstockage Ria Novosti. Moscou acceptera n'importe quel scénario d'évolution des événements liés à la livraison des bâtiments de guerre de type Mistral commandés et payés par la Russie, a annoncé samedi le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borissov. "Nous accepterons n'importe quel scénario concernant la livraison des Mistral. Peu importe que ce soit le 31 décembre 2014 ou le 1er janvier 2015. Nous attendrons la décision de la France", a déclaré M. Borissov aux journalistes. La livraison du premier des deux Mistral, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu cet automne, mais elle a été suspendue par le président français François Hollande sine die au motif que les conditions permettant de le faire "n'étaient pas réunies". Moscou a déclaré pour sa part attendre soit les navires, soit le retour de l'argent versé.
Début décembre, le premier ministre français Manuel Valls a déclaré qu'il serait encore prématuré de parler de l'échec du contrat sur les Mistral. Il n'en reste pas moins que les 400 marins russes arrivés au port français de Saint-Nazaire le 30 juin dernier pour se former au maniement des porte-hélicoptères Mistral et amener le premier d'entre eux au port de Saint-Saint-Pétersbourg ont définitivement quitté la France. Déstockage

Extraordinaire et Spéciale « Kaci Tizi-Ouzou & Krikeche »

Hamid Lourari dit Kaci Tizi Ouzou sur scène avec Krikeche de son vrai nom Ahmed Kadri; formaient un binôme fabuleux et unique sur toutes les scènes artistiques algérienne. Né en 1931 à Béni Ourtilane (Sétif), Hamid Lourari avait intégré la troupe de Bey Rédha dès l'âge de 14 ans et commence par des figurations sur les planches dès 1948 avant de partir en tournée nationale entre 1950 et 1954. En 1968, Hamid Lourari, rencontre son acolyte Ahmed Kadri, dit "Krikeche" sur scène, qu'il va accompagner sur les planches du théâtre et à la télévision toujours sous le nom de "Kaci Tizi Ouzou" qui formera également un duo avec Hassan El Hassani. En 2006 l'artiste publie aux éditions Anep ses mémoires intitulées "Ammi Kaci ou les mémoires de Kaci Tizi Ouzou", le mercredi 19 novembre 2014, il décède à l'âge de 83 ans à Alger. Que Dieu le reçoit au paradis.

Une décision salutaire et sage du Gouvernement Algérien: « L’Etat algérien prend en charge le rapatriement des dépouilles de nos ressortissants »

Enfant 468 x 60 Longtemps attendue par notre communauté établie à l’étranger, la prise en charge des frais de transfert de dépouilles de ressortissants algériens établis à l’étranger est devenue réalité, suite à la récente mesure adoptée par les pouvoirs publics, inscrite au titre de la loi des finances 2015. Je tiens absolument à faire un rappel important et rendre hommage à l'équipe qui était autour de Mohamed Goudjil durant la préparation et la précampagne et la campagne électorale de 2014 pour les présidentielles Algériennes pour le compte du candidat du Peuple "Ali Benflis". Cette revendication de la prise en charge du rapatriement des dépouilles de nos ressortissants était une des principales préoccupations que nous avons transmis et inscrit dans le programme de "La société des libertés" porté par Ali Benflis. Ainsi, selon l’article 136 de la LF 2015, parue dans le Journal Officiel n°78 du 31 décembre 2014, «il est ouvert, dans les écritures du Trésor, un compte d’affectation spéciale N° 069-302, intitulé Fonds de solidarité nationale» chargé notamment des frais de «transfert vers l’Algérie des dépouilles des ressortissants algériens décédés à l’étranger». L’écho de cette prise en charge a fait l'effet d'un aboutissement d'un long combat que chacun a mené et mène pour toutes et tous. Dans les cafés les gens  sont content de cette mesure qui a été porté par un candidat d'opposition mais que le gouvernement a enfin jugé urgente après 52 ans d'indépendance. Photos prises pendants la fête aux profit des chibanis par l'ACAJA Enfant 468 x 60

La carte du rapprochement avec la Russie! « Paris does not want to accept the split between Europe and Russia »

Homme 468x60 Hollande joue-t-il sérieusement et avec entêtement une carte de rapprochement avec la Russie ? On peut considérer que l’interview de l’ambassadeur de France à Moscou à Kommersant, le 15 janvier 2015, est une pièce de cette hypothèse. Des extraits de l’interview, donnés par Sputnik.News le 15 janvier 2015, montrent en effet un langage diplomatique très mesurée, une volonté clairement affirmée de rejeter toute idée de rupture entre l’Europe et la Russie, et une façon de traiter les problèmes et semble faire de la Russie plus une partenaire qu’une accusée. Enfant 120x600 «Paris does not want to accept the split between Europe and Russia, French Ambassador to Russia Jean-Maurice Ripert stated. “We do not want to put up with the split, the fact that Russia will move away from Europe or Europe — from Russia. I do not mind the concept of Eurasia — it is a reality. Russia is a bridge between Europe and Asia. And, of course, Russia belongs to Europe,” Ripert told Russia's Kommersant newspaper in an interview published Thursday. [...] »“For us the tragedy that is happening in Ukraine is unacceptable. The humanitarian situation in Donbas is disastrous. This can not continue. France and Germany, along with Russia have a relationship of trust with the parties to the conflict and will be able to convince them to find a solution,” the ambassador said. Ripert also said that talking about the Cold War in the current environment is pointless as Russia and Europe “will not return to the past,” adding that Moscow and Paris are continuing to cooperate in the sphere of international affairs, including in the fight against terrorism and the conflict in Syria.» Cette intervention vient à plusieurs moments-clef. Elle vient d’abord, factuellement et chronologiquement, alors que la Russie a envoyé une requête formelle à Paris concernant le sort du porte-hélicoptères Mistral, pour obtenir des informations officielles sur le destin de la transactions. (Voir le 13 janvier 2015, sur Sputnik.News.) Cette nouvelle ne semble pas devoir être interprétée comme un durcissement de Moscou, mais plutôt comme le rappel d’un dossier pressant qui justifierait qu’on cherchât un arrangement général pour trouver une issue honorable. D’autre part, les évènements de la semaine dernière à Paris ont considérablement modifié le climat de la communication d’une façon générale, et en par conséquent entre Paris et Moscou. Le simple fait qu’il s’agisse d’un acte de terrorisme érigé par son effet extraordinaire en une sorte d’équivalent de 9/11 qui place la position de la Russie sous une toute autre lumière que dans l’affaire ukrainienne pour la perception générale : la Russie est experte dans la lutte contre le terrorisme, elle est reconnue comme telle et elle a elle-même montré une résolution sans faille d’offrir sa coopération avec tous les pays touchés par le terrorisme. Au reste, la Russie n’a pas manqué d’accréditer la version maximaliste comme le note le Financial Times. Ce commentaire du FT est présenté par ZeroHedge.com le 14 janvier 2015 comme particulièrement incrédule de la part du quotidien financier britannique, – ce qui implique un certain désarroi des milieux anglo-saxons devant le jeu russe en l’occurrence, et une réelle incompréhension de ce jeu («The FT is most stunned that in Russia the events in Charlie Hebdo are being equated to the 9/11 tragedy...») Depuis plusieurs semaines sinon quelques mois, les Russes montrent qu’ils ont modifié leur appréciation des différentes positions des grands pays européens, dans la logique de leur stratégie cherchant à diviser le camp du bloc BAO(Bloc Américano-Occidentaliste), essentiellement entre Europe et USA. Cet automne, ils ont abandonné tout espoir pour le temps courant de voir Merkel jouer ce jeu avec eux et, surtout depuis la visite-éclair impromptu de Hollande à Moscou en décembre (à la demande de Hollande), se sont reportés sur la France. A cet égard, ils se rappellent le jeu qu’a joué Hollande lors des célébrations du débarquement de Normandie. Dans une interview à Sputnik.News le 13 décembre 2014, peu avant la rencontre Poutine-Hollande à l’aéroport de Moscou, Kyrill Kotkich, professeur à l’Institut des relations internationales du ministère des affaires étrangères russes, observait : «... And the third reason is that this is not a totally new game for him, because it was Lire la suite

Reveil tardif du Gouvernement Bouteflika: vers le lancement d’un programme national pour promouvoir l’efficacité énergétique

Un programme national visant à promouvoir l'efficacité énergétique et à lutter contre le gaspillage d'énergie dans tous les secteurs sera présenté prochainement par le ministère de l'Energie, dans un contexte de chute des prix du pétrole sur le marché mondial, a indiqué vendredi le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER). Luxe 160x600 "En Algérie, l'efficacité énergétique et l'économie d'énergie devraient avoir toute leur place en cette conjoncture de chute des prix du pétrole", a souligné le CDER dans un communiqué. L'isolation thermique et la promotion de l'utilisation des chauffe-eaux solaires et des climatiseurs solaires dans le secteur du bâtiment, ou la transition vers les carburants légers (GPL, GLC, GNL) et aussi un contrôle rigoureux de l'utilisation des équipements énergivores (utilisant beaucoup d'énergie) "sont autant d'actions permettant de préserver nos ressources énergétiques", a-t-il fait valoir. Le CDER a rappelé, par ailleurs, qu'"en dépit des chutes des prix du pétrole, et dans le souci de diversifier et de sécuriser nos ressources énergétiques, le gouvernement algérien a tenu à préciser dans le dernier conseil des ministres, qu'il continue à encourager le développement des énergies nouvelles et renouvelables". 2.1 Informatique 468x60