A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Redha Malek avait déjà répondu en 2010 à « Bourrourrou » sur l’ « autonomie » !

Redha Malek avait déjà répondu en 2010 à « Bourrourrou » sur l’ « autonomie » !

«Aucune offre d’autonomie n’a réussi au monde»

(12-12-2010). L’ancien chef de gouvernement et porte-parole de la délégation algérienne à Evian, Redha Malek, considère qu’aucune offre d’autonomie ne peut réussir dans le monde parce qu’elle est appelée, au fil du temps, à se transformer en une véritable indépendance du pays colonisé. Un message clair destiné aux autorités marocaines qui persistent dans leur refus d’accorder l’indépendance au peuple sahraoui.  «A nos amis marocains qui proposent une autonomie au Sahara occidental, je dirai qu’aucune offre d’autonomie n’a réussi au monde parce qu’elles se sont toutes transformées en de véritables indépendances des peuples», a dit Redha Malek hier lors d’une conférence animée au centre de presse d’El Moudjahid à l’occasion de la célébration du 50ème anniversaire des manifestations du 11 Décembre. C’est en citant le combat des Sahraouis pour leur indépendance que l’ancien responsable du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) a retracé une partie de l’histoire du peuple algérien, en lutte pour son indépendance. Les manifestations du 11 décembre 1960 étaient sanglantes, tristes mais elles ont eu des répercussions positives sur l’avenir du pays, a souligné Redha Malek. Témoignant de la vaillance du peuple algérien, uni comme un seul homme autour d’un même objectif, celui de l’indépendance de tout le pays, l’invité du forum d’El Moudjahid a rappelé les conditions dans lesquelles a eu l’explosion populaire grâce à laquelle de grands pays n’ont plus porté le même regard sur l’Algérie mais aussi sur la France. Selon ses dires, les manifestations du 11 décembre ont eu lieu au moment où l’ONU s’apprêtait à adopter la résolution 1514 consacrant le droit des peuples à l’autodétermination : «Ces manifestations ont eu un impact déterminant dans l’adoption par l’ONU d’une résolution, le 19 décembre 1960, consacrant le droit du peuple algérien à l’autodétermination». Aussi, «pour la première fois dans l’histoire, de grands pays comme les Etats-Unis ont cessé d’appuyer la position colonialiste de la France». Par ailleurs, a souligné le conférencier, «ces manifestations ont joué un rôle très important dans le développement des mouvements pour l’indépendance en Afrique et ailleurs».

Par Karima Mokrani 12-12-2010

A propos Madjid LAIB

Check Also

A quoi resemble l’Algérie d’aujourd’hui ?

Par Karim Younes. Peut-on faire une analyse synchronique de notre situation socio-économique sans un regard sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *