A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Canada & Usa / « Les princes saoudiens : drogue, alcool, sexe… » Wikileaks 13/12/2010!

« Les princes saoudiens : drogue, alcool, sexe… » Wikileaks 13/12/2010!

Dans ce qui peut se révéler comme un câble diplomatique particulièrement incendiaire, des diplomates américains décrivent un monde de sexe, de drogue et de rock ‘n’ roll derrière les manifestations officielles de piété de la royauté saoudienne. Les officiels du Consulat américain de Jeddah ont décrit dans le menu détail les dessous d’une fête d’Halloween, organisée l’année dernière par un membre de la famille royale, qui a levé les tabous islamiques du pays.

 De l’alcool et des prostituées étaient disponibles en abondance, derrière les portes de villas lourdement gardées. La fête a été organisée par un riche prince de la grande famille Al-Thunayan. Les diplomates souhaitent que son identité soit gardée secrète. Une société de boissons énergisantes américaine a aussi participé au financement de la soirée. « L’alcool, quoique strictement interdit selon la loi et la coutume saoudiennes, était abondant au bar bien fourni de la soirée.

 Les barmans philippins embauchés ont servi un punch de cocktail utilisant le sadiqi, une potion locale », selon le câble. « Il a été aussi appris de sources orales qu’un certain nombre d’invitées étaient des travailleuses du sexe, pas rares dans de telles fêtes ».

Selon des informations obtenues d’américains habitués à ces réceptions, signées du Consul à Jeddah, Martin Quinn, bien qu’aucun témoin direct ne le confirme au cours de cette manifestation, la cocaïne et le hashish sont souvent consommés dans ces milieux sociaux. Les fêtes secrètes palpitantes ont cours en Arabie Saoudite par la grâce du roi. Mais elles sont uniquement réservées aux gens riches. Plus de 150 hommes et femmes âgés entre 20 et 30 ans étaient à cette fête mondaine. La couverture royale garantit que la police des mœurs se tient à l’écart de telles manifestations. Les admissions sont contrôlées suivant une liste rigoureusement établie. « La scène ressemble à un nightclub partout ailleurs en dehors du royaume. Beaucoup d’alcool et des jeunes couples qui dansent, un Dj aux plaques tournantes, chacun habillé en costume.

 Le bar était plein de spiritueux de grandes marques, dont le contenu original serait remplacé par du sadiqi. Au marché noir, on rapporte qu’une bouteille de vodka Smirnoff peut coûter 250 livres, comparés aux 16 livres que coûte la vodka fabriquée localement. Les diplomates américains croient comprendre pourquoi les jeunes princes saoudiens sont tous flanqués de gardes du corps nigérians, certains assurant la sécurité à la porte. C’est parce que c’est une pratique courante pour les princes saoudiens de grandir avec des gardes du corps du Nigeria ou d’autres pays africains. Le fait de rester pendant longtemps ensemble crée une certaine loyauté.

Un jeune Saoudien a déclaré au diplomate que ces grandes fêtes sont une tendance récente. Il y a quelques années, a-t-il déclaré, la seule activité de week-end était de se retrouver avec de petits groupes d’amis à l’intérieur des maisons des riches. Certaines des maisons plus opulentes dans Jeddah disposent de bars dans les sous-sols et de discothèques. Un Saoudien de la haute société souligne : « Le conservatisme accru de notre société au cours de ces années passées a seulement déplacé l’interaction sociale à l’intérieur de maisons des gens. »

A propos David

Check Also

Le terrorisme chez les autres, mais pas chez-soi!

Je voudrais détonner autant que faire se peut et me porter en faux par rapport …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *