A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Afrique / Les aboiements de la diplomatie marocaine dénoncés fermement par l’Algérie

Les aboiements de la diplomatie marocaine dénoncés fermement par l’Algérie

(APS). Les autorités algériennes ont rejeté mercredi les propos « totalement infondés », formulés par le Maroc au lendemain de la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran, en avançant le motif du « soutien » de Téhéran au Front Polisario et en mettant « indirectement en cause l’Algérie ».

L’ambassadeur du Maroc à Alger a été reçu, mercredi, par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères qui lui a fait part « du rejet par les autorités algériennes des propos totalement infondés mettant indirectement en cause l’Algérie, tenus par son ministre des Affaires étrangères à l’occasion de l’annonce par ce dernier de la rupture des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et la République Islamique d’Iran », a souligné le porte-parole le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.

Il s’exprimait en réaction aux propos tenus la veille par le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui a annoncé lors d’une conférence de presse à Rabat, que le Maroc a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran en raison du « soutien » au Front Polisario, représentant légitime et unique du peuple sahraoui.

Le Front Polisario a, pour sa part, qualifié de « grand mensonge » les allégations du Maroc selon lesquelles le Front Polisario entretient des relations dans le domaine militaire avec l’Iran, défiant Rabat de présenter des preuves de ses « fausses allégations ».

Le coordinateur du Front Polisario avec la Minurso (Mission de l’ONU pour l’organisation du référendum au Sahara occidental), M’hamed Khadad, a indiqué de son côté que l’action de Rabat obéit à un « petit opportunisme politique » qui vise à « contourner la reprise des négociations politiques directes demandée par l’ONU » pour le règlement du conflit du Sahara occidental à travers un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.

Dans ce sillage, M. Khaddad a réfuté l’existence de tout lien militaire avec l’Iran, en affirmant que « le Front Polisario n’a jamais eu de relations militaires et n’a pas, non plus, reçu d’armes et entretenu des contacts militaires avec l’Iran ou le Hezbollah ».

« Nous mettons au défi le Maroc de fournir la moindre preuve, le Maroc vit dans la folie et ne sait pas comment sortir de son obligation de dialogue », a conclu le responsable sahraoui.

Face à ces accusations, l’Iran a démenti « fermement » les déclarations « mensongères » du Maroc sur une prétendue coopération de Téhéran avec le Front Polisario, déplorant que de tels propos servent de « prétexte » à une rupture diplomatique, a indiqué mercredi le ministère iranien des Affaires étrangères, indiquant que l’Iran a toujours eu comme ligne de conduite le « respect » des pays avec lesquels l’Iran entretient des relations diplomatiques, et « la non ingérence dans (leurs) affaires intérieures ».

De son côté, le Hezbollah libanais a rejeté ces accusations « dans leur intégralité » et juge regrettable que Rabat ait cédé à « des pressions » étrangères, et a invité « le Maroc à chercher un argument plus convaincant pour rompre ses relations avec l’Iran ».

L’annonce de Rabat intervient au lendemain de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU, vendredi dernier, de la résolution 2414 qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et appelle les deux parties au conflit, le royaume du Maroc et le Front Polisario, à des négociations « sans conditions préalables et de bonne foi », sous les auspices du Secrétaire général de l’ONU, et prorogeant le mandat de la Minurso de six mois.

APS

A propos Madjid LAIB

Check Also

Trump a décidé de détruire l’UE

Le sommet de l’Otan commence dans cinq jours mais il apparaît déjà clairement que le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *