A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / Monde / Afrique / Algérie / Algérie: la DGSN dément les allégations contre la police des frontières

Algérie: la DGSN dément les allégations contre la police des frontières

Hier le 21 avril 2020, le site électronique « TV MAGHREB » mettait en exclusivité un article dans lequel des accusations graves de rackets contre la police des airs et des frontières de l’aéroport international d’Alger, Le site affirme que:

« la compagnie Air France et les services consulaires français ont finalement pu organiser des vols spéciaux de rapatriement, entre aujourd’hui mardi 21 avril et le samedi 25 avril, au départ d’Alger et à destination de l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle. Comme le rappelle le Consulat de France à Alger, ces vols sont réservés uniquement « aux Français de passage en Algérie, aux ressortissants franco-algériens et aux Algériens possédant un titre de séjour en France en cours de validité ». La même source rappelle également que toutes les personnes souhaitant regagner la France doivent s’inscrire sur le site internet de la chancellerie française et de présenter une attestation de déplacement internationale dérogatoire disponible sur le site du ministère de l’Intérieur français dans le cas où le visa algérien a expiré. Enfin, plusieurs sources nous ont indiqué que plus de 1000 franco-algériens bloqués en Algérie se sont précipités depuis plusieurs jours aux portes de l’aéroport International d’Alger dans l’espoir d’embarquer dans un vol pour rejoindre leur résidence en France, et ce malgré le confinement qui débute à 15 Heures à Alger… Une situation difficile pour tous ces binationaux qui est encore aggravée par le comportement indigne des responsables affectés à l’Aéroport d’Alger et appartenant à la Direction Général de la Sûreté Nationale gérée par Khelifa Ounissi et par le responsable de de la sécurité de l’Aéroport gérée par le commissaire Omar Bacha. En effet, profitant du désarroi et de tous les désagréments évoqués plus haut concernant les conditions de rapatriement des ressortissants algériens résidents en France, un Commissaire, un Officier et quelques éléments de la Police Nationale algérienne s’adonnent à un trafic indigne. Ces personnes rackettent en devises les algériens résidents en France, pour les autoriser à pénétrer à l’intérieur de l’enceinte de l’aéroport International d’Alger, afin qu’ils puissent acheter un billet d’avion et s’inscrire sur les listes mises en place par la compagnie aérienne française sur les vols spéciaux en direction de la France…« 

La réaction de la DGSN ne s’est pas fait attendre longtemps. Ainsi aujourd’hui le 22/04/2020 la réaction est faite par communiqué transmis à l’APS, Agence de presse officielle.

(APS) :ALGER- La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a démenti, mercredi, fermement les allégations mensongères tenus à l’encontre de cadres et agents de la police des frontières concernant le déroulement du rapatriement de ressortissants Français et de résidents en France, par des vols spéciaux de la compagnie Air France à partir de l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene.

« La Direction générale de la sûreté nationale tient à démentir fermement et à dénoncer vivement les allégations mensongères et les propos diffamatoires faites et tenus à l’encontre de cadres et agents de la police des frontières et colportés sur les réseaux sociaux concernant le déroulement du rapatriement de ressortissants Français et de résidents en France, par des vols spéciaux de la compagnie Air France à partir de l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene », indique un communiqué de cette institution.

La DGSN tient à éclairer l’opinion publique que « les opérations de rapatriement sont gérées par le Consulat du pays cité, et que les inscriptions sur les listes en question qui étaient enregistrées auprès de la compagnie Air France à travers des messages SMS qu’elle recevait sur des numéros de téléphone à son compte, sont désormais enregistrés par les candidats au rapatriement sur un site web spécifique au Consulat Général de France à Alger », ajoute le communiqué.

La même source explique que « les achats des billets, pour les personnes inscrites, s’effectuent au niveau de l’agence Air France, sise à l’hôtel El-Aurassi pour les passagers habitant la Capitale et ses environs, et à l’escale d’Air France de l’aéroport Houari Boumediene pour ceux arrivant de l’intérieur du pays », précisant que l' »accès à l’aérogare pour ces vols spéciaux d’Air France, n’est permis qu’aux personnes dûment inscrites sur les listes de cette compagnie aérienne ».

Dans ce contexte, la DGSN a fait savoir que « le chef d’escale d’Air France, son chargé de la sécurité ainsi qu’un représentant du Consulat général de France à Alger, ont en charge la vérification à l’entrée de l’aérogare, de l’inscription effective des personnes concernées sur ces listes et ont, seuls, la responsabilité de l’accès ou non des candidats dans l’enceinte de l’aérogare ».

« La Police des frontières qui n’a aucune responsabilité dans le fait que des candidats au rapatriement mais non-inscrits sur les listes d’Air France aient tenté d’entrer sans succès dans l’aérogare, a déjà encadré, sans incidents, des dizaines de vols spéciaux de rapatriement de ressortissants étrangers et de résidents vers plusieurs autres pays », note le communiqué de la DGSN, soulignant que « les informations ainsi diffusées sont autant erronées que tendancieuses ».

A propos Intelligence Info

Check Also

La justice américaine donne raison au DRS et à son ex-chef le Général Toufik contre la MAFIA de Bouteflika et Gaid Salah

« MILAN, Jan 15 (Reuters) : An Italian appeals court has acquitted oil services group Saipem …

Laisser un commentaire